Diamniadio, 30 mai (APS) – Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh Tidiane Dièye, a annoncé, jeudi à Diamniadio, la tenue prochaine de concertations sectorielles en vue de ‘’repenser la politique d’assainissement et de lutte contre les inondations’’.

‘’Notre préoccupation, c’est d’avoir une approche différente basée sur des concertations sectorielles qui permettront de repenser la politique d’assainissement du Sénégal et de lutter contre les inondations’’, a-t-il dit.

Il s’exprimait dans un entretien accordé à l’Agence de presse sénégalaise (APS) en prélude de la Journée nationale du nettoiement prévue samedi.

Il a indiqué que ‘’la prochaine stratégie de gestion et de prévention des inondations sortira de ces concertations’’.

Il précise que pour le nouveau gouvernement, l’heure n’est pas à la mise en œuvre de la deuxième phase du Plan décennal de lutte contre les inondations (2023-2033), conçu sous l’ancien régime du président Macky Sall.

”Nous réfléchissons plutôt sur une approche plus ouverte, plus incisive et plus adaptée qui prend en compte les besoins d’ouverture et d’appropriation de tous les acteurs”, a expliqué Cheikh Tidiane Dièye.

”Nous sommes pour des solutions adaptées à moindre coût, pas aussi chères que le premier Plan décennal  (2012-2022) de lutte contre les inondations, d’un coût de 717 milliards de francs CFA”, a-t-il encore souligné.

Selon lui, ”si les nouvelles autorités changent de méthode de gestion des inondations et se donnent les moyens d’être plus efficients, peut-être qu’avec moins d’argent, on peut faire mieux”.

”Nous sommes en train de chercher les voies et moyens pour minimiser les investissements et maximiser les résultats en matière de lutte contre les inondations”, a-t-il déclaré.

Il a rappelé que la première phase du Plan décennal dont le coût est estimé à 717 milliards de francs CFA , a permis seulement d’améliorer les inondations dans quelques quartiers de Dakar.

Cheikh Tidiane Dièye estime qu’avec autant d’argent ”on aurait pu faire beaucoup plus et régler définitivement les problèmes des inondations”.

”Avec une telle enveloppe, insiste-t-il, partout où il y a eu des investissements du premier plan décennal, on ne devrait plus en parler, si les choses s’étaient passées normalement.”

Il a souligné que ”c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le Premier ministre Ousmane Sonko a décidé de faire un audit de ce plan, sur les financements décaissés sur la période 2012-2022”.

AB/OID/SBS/ASG 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL / Coupe du Sénégal : A2F de Louga bat le Jaaraf de Dakar et se qualifie pour la finale

Louga, 12 juin (APS) – L’Académie les férus du foot (A2F) s’est qualifié…