Dakar, 22 mai (APS) – Un consortium constitué d’organisations de la société civile a entamé une campagne de plaidoyer devant aboutir à l’élaboration d’une loi sur l’institutionnalisation de l’alimentation scolaire dans tous les établissements scolaires.

Pour arriver à cet objectif, ce consortium formé par Cicodev, Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement en Afrique, du groupe Migration-Citoyenneté-Développement et de Countrepart International, compte “travailler avec diverses parties prenantes pour universaliser l’alimentation scolaire à travers une loi”.

Dans ce cadre, les organisations concernées ont convié les professionnels des médias à un atelier d’information et d’échanges sur l’alimentation scolaire, jeudi, à Dakar, en vue de bien mener cette campagne.

“Il faut tendre vers l’universalisation avec une loi pour que l’alimentation scolaire entre dans les pratiques du pays à travers la mise à disposition de cantines dans les établissements”, a indiqué le directeur exécutif de Cicodev Afrique, Amadou Kanouté, à l’ouverture de la session.

“Seuls 25% des établissements scolaires dans le public sont équipés DE cantines scolaires, et cela pose un problème d’équité sociale parce qu’il n’est pas normal que certains enfants passent la journée à l’école sans manger du tout”, a-t-il souligné.

Selon lui, cette situation fait que les enfants, censés jouir du droit fondamental à l’éducation, ne sont pas toujours mis au même pied.

“Quand vous arrivez à l’école avec le ventre creux, votre capacité d’écoute, de concentration est différente de celui de l’enfant venu bien alimenté et serein”, a fait valoir Amadou Kanouté.

L’objectif poursuivi par ces organisations engagées dans ce plaidoyer est d’arriver à avoir “un modèle d’alimentation scolaire qui joue un rôle d’entrainement économique en faisant en sorte que les aliments consommés à l’école puissent être produits localement”, a dit Seyni Kébé, chargé de programme de l’association française Migration-Citoyenneté-Développement.

Il s’agit également, à travers cette loi, de “trouver un financement adéquat”, étant donné que seule une infime partie, à savoir 0,01%, des mille milliards affectés à l’éducation dans le budget 2024 revient à l’alimentation scolaire.

“La cantine peut contribuer à entretenir l’économie circulaire locale à travers un mécanisme fermé d’approvisionnement, privilégiant des vivres locaux pour l’alimentation des enfants, acquis auprès des producteurs locaux”, a fait valoir M. Kébé.

C’est là une manière de “stimuler l’agriculture locale, de valoriser les produits locaux, de renforcer les systèmes alimentaires territoriaux”, note-t-il, ajoutant que le développement n’est durable que “s’il est endogène et maitrisé par les communautés”.

“L’alimentation scolaire est un droit pour une éducation de qualité puisque quand les enfants mangent à l’école, le quantum horaire est atteint, les enfants sont épanouis, en meilleure santé, en plus de la socialisation”, a indiqué le chargé de plaidoyer de Counterpart International

“Si nous travaillons ensemble, c’est parce que nous croyons que l’alimentation est importante dans la qualité de l’éducation et les performances des élèves”, a souligné Hippolyte Dossou.

Partie prenante du consortium, Counterpart International intervient depuis 2000 dans le secteur de l’alimentation scolaire avec la mise à disposition d’une expertise et de ressources en faveur de cantines scolaires dans certaines zones.

Le consortium à l’initiative de la rencontre compte ainsi attirer l’attention des nouvelles autorités sur cette question, en donnant aux journalistes toutes les informations liées aux enjeux de la question de l’alimentation, pour qu’ils prennent en compte dans leurs productions, les points de vue des acteurs, en partant d’une bonne connaissance de la problématique.

Le programme de cette campagne de plaidoyer prévoit notamment des séances de dialogue et des séminaires avec les parties prenantes, des interventions périodiques dans les médias, des rencontres avec les décideurs autour de cette problématique de l’alimentation scolaire.

ADL/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Tivaouane: deux Chinois et un Sénégalais, poursuivis pour coups et blessures, placés sous mandat de dépôt

Tivaouane, 12 juin (APS) – Deux Chinois et leur interprète sénégalais, présumés coup…