Dakar, 13 juil (APS) – La troisième édition des Journées du documentaire artistique de Dakar, dénommées “Caméra 72”, a pris fin ce mercredi avec la projection de deux films documentaires et la remise d’attestations à des journalistes culturels formés sur la problématique de la restitution des biens culturels africains.

“La nouveauté de cette troisième édition [de ce festival documentaire] a porté sur le renforcement de capacités des journalistes culturels sur la question de la restitution des biens culturels”, a souligné l’administrateur de “Caméra 72”, le journaliste culturel sénégalais Alioune Diop, administrateur de ce festival dédié aux documentaires sur l’art.

Pour assurer la réussite de ce “volet important de Caméra 72, nous avons réussi le parti de faire venir un réalisateur béninois [Dorothée Dognon], qui était très impliqué dans les préparatifs pour la restitution des 26 biens culturels du Bénin par la France. Il est donc bien placé pour parler de cette importante question avec des journalistes sénégalais”, a-t-il ajouté.

“Nous avons voulu, à travers l’évènement « Caméra 72 » contribuer à la sensibilisation de l’opinion par rapport à cette question majeure” portant sur le rapatriement des objets culturels africains spoliés lors de la colonisation et conservés dans des musées occidentaux, a expliqué Alioune Diop.

Il a fait état d’avancées notées dans ce dossier, en précisant : “Le Bénin a reçu 26 œuvres, le Sénégal le sabre d’El Haj Omar [Tall], la Belgique a dressé un inventaire des œuvres à restituer à la RDC, l’Allemagne a décidé de remettre au Cameroun et au Mozambique des œuvres, etc.”.

Le fondateur de l’entreprise culturelle dénommée PACAF – Production artistique culturelle d’Afrique – considère que malgré ces avancées notées, les pays africains doivent “mettre sur pied une entité qui parlerait au nom du continent pour réclamer ce qui lui appartient.”

Des projections de films documentaires et des panels de discussions, ainsi qu’une session de formation de journalistes culturels étaient au menu de la troisième édition des Journées du documentaire artistique de Dakar, dénommées “Caméra 72”.

Cette manifestation s’est tenue du 10 au 12 juillet, sur le thème : “Trésors patrimoniaux : Quelles coopérations africaines pour une restitution”, est le thème de l’édition 2023 (10 au 12 juillet prochain).

À l’initiative du président français Emmanuel Macron, l’économiste sénégalais Felwine Sarr et l’historienne de l’art française Bénédicte Savoy ont rendu, en 2018, un rapport sur la restitution du patrimoine culturel africain spolié pendant la colonisation et gardé dans les musées occidentaux.

De nombreux pays africains comptent sur la mise en œuvre effective des recommandations de ce rapport pour entrer en possession certains des objets culturels les plus emblématiques de leur identité et de leur histoire.

Au moins 88 000 objets provenant de l’Afrique Subsaharienne sont présents dans les collections publiques françaises, dont près de 70 000 dans le seul musée du quai Branly-Jacques Chirac, à Paris, quand les inventaires des musées africains ne dépassent pas les 3 000 à 5 000 numéros, selon la plupart des spécialistes.

ABB/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL / Tournoi féminin UFOA U20 : le Sénégal s’impose d’entrée face à la Gambie

Dakar, 20 mai (APS) – L’équipe du Sénégal U20 a dominé la Gambie sur le score de deu…