Effok (Santhiaba Manjack), 16 sept (APS) – Deux mille jeunes dont l’initiation a commencé le 21 juillet s’apprêtent à sortir du bois sacré à Effock, un village du département d’Oussouye, a appris l’APS du maire de Santhiaba Manjack, Ousmane Djikoumen Diatta.

Cette initiation appelée ‘’Bukut’’ en milieu diola, est une première depuis trente-sept ans pour ce village. La sortie de ses 2000 initiés est prévue ce 19 septembre. Le ‘’Bukut’’ est un évènement à la fois festif et mystique. Cette année, les anciens ont accueilli à bras ouverts les jeunes pour  les aider à franchir une étape importante vers la vie adulte.

Durant leur retraite dans la forêt, les sages ont rivalisé d’ardeur dans les épreuves de force dans le cadre de ce rite qui existait bien avant la colonisation.

Le ‘’bukut’’ était alors la seule école de formation préparant le jeune de l’époque à prendre place dans la société. Outre l’apprentissage, le ‘’Bukut’’ constituait aussi une occasion pour le Diola de montrer à la face du monde la vitalité et la richesse de sa culture.

“C’est un évènement important. Il s’agit de l’initiation communément appelée +bukut+ en milieu diola, c’est-à-dire la circoncision. C’est un évènement qui ne se déroule pas régulièrement. La dernière circoncision avait été organisée en 1986. De 1986 à 2023, ça fait 37 ans”, a expliqué le maire de Santhiaba Manjack, Ousmane Djikoumen Diatta, dans un entretien avec l’APS.

“Nous préparons la sortie de ces initiés ce 19 septembre prochain. Et nous allons accueillir d’autres étrangers qui viendront prendre part à la sortie de ces jeunes. Des milliers de personnes vont se retrouver encore à Effok “, a souligné M. Diatta.

Il a précisé que “plus de 2000 initiés sont concernés” par cette cérémonie. “Ces initiés sont dans différents bois sacrés”, a signalé le maire de Santhiaba Manjack.

Selon lui, “cela fait deux mois que ces jeunes sont dans les bois sacrés et sont nourris du matin au soir”. Le ‘’Bukut’’ exige à l’en croire énormément des moyens financiers et matériels.

Ousmane Djikoumen Diatta invite le chef de l’État, Macky Sall, à appuyer le village d’Effok pour la réussite totale de son événement. Il a remercié le ministre de la Culture qui a mis à la disposition des populations d’Effok, une enveloppe de deux millions de francs CFA.

“Le ministre de l’Economie sociale et solidaire, Victorine Ndeye, avait aussi apporté une contribution de 500 mille francs CFA. Et le président de l’Association des maires du Sénégal, Omar Ba, a accompagné les populations lors de la rentrée des jeunes dans les différents bois sacrés”, s’est félicité le maire de Santhiaba Manjack.

Le ‘’Bukut’’ a regroupé cette année plus de 2000 enfants et jeunes venus de tous les horizons, sous le regard attentif des anciens. Le rituel vise à bien les préparer afin qu’ils deviennent plus tard des adultes responsables et engagés dans leur communauté, mais aussi à les ancrer davantage dans leur culture d’origine. En milieu Diola, tout jeune n’ayant pas encore été initié dans le cadre du ‘’Bukut’’, ne peut être considéré comme un véritable homme capable de gérer sa case.

MNF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-INCIDENTS / Madina Gounass : le général Jean Baptiste Tine plaide pour un apaisement après une rencontre avec le khalife

Kolda, 18 juin (APS) – Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, généra…