Dakar, 6 mars (APS) – La garde de Sceaux, ministre de la Justice, Aïssata Tall Sall, a rappelé, mercredi, à l’Assemblée nationale qu’une loi d’amnistie est toujours clivante et impopulaire.

”Une loi d’amnistie est toujours clivante, elle est contestée  et impopulaire  parce que chacun y va avec ses sentiments, avec son passé et sa propre opinion” a-t-elle déclaré en défendant à l’hémicycle le projet de loi portant amnistie générale des faits de violences en lien avec la politique, survenus entre février 2021 et février 2024.

Entre autres faits, la Garde des sceaux a rappelé la mort de deux jeunes filles dans un bus attaqué au cocktail Molotov, les scènes de saccages survenus à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

”Ce n’est pas parce qu’on parle d’amnistie, que les faits évoqués ne sont pas vrais. Nous avons la claire conscience de ce qui s’est passé au Sénégal”, a-t-elle martelé.

Selon la ministre, ”voter une loi d’amnistie n’est en rien exceptionnel, parce que d’autres l’ont fait avant vous et dans les mêmes  conditions”.

Elle a rendu hommage aux Forces de défenses et sécurité qui ”ont protégé les Sénégalais durant ces moments sombres et dans le respect de leur serment républicain”.

Aïssata Tall Sall a aussi magnifié aussi ”le travail des magistrats qui ont accompli leur devoir sans se plaindre, sans murmurer et en toute conscience”.

ABD/ASB/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

AFRIQUE-ONU-CRISE / Abdoulaye Bathily démissionne de son poste d’émissaire de l’ONU en Libye

Dakar, 16 avr (APS) – Le représentant spécial de l’Organisation des Nations un…