De l’envoyée spéciale de l’APS, Khadydiatou Sakho

Genève, 27 mai (APS) – La 77ème Assemblée mondiale de la santé, ouverte lundi à Genève, va décider de la voie à suivre pour la mise en place d’un accord international juridique contraignant sur les pandémies, a indiqué le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

”Pour la même raison que les Nations unies ont créé l’OMS il y a 76 ans autour de la coopération mondiale, les nations se sont réunies pour créer un accord international juridique contraignant pour la prévention et la préparation et la riposte aux pandémies”, a-t-il affirmé.

”(…) C’est durant cette assemblée que les Etats vont  décider de la voie à suivre. Le multilatéralisme n’est pas facile, mais il n’y a pas d’autre alternative”, a-t-il dit à l’ouverture de la 77ème Assemblée mondiale de la santé.

Il estime que ”la menace des pandémies n’est qu’un défi parmi tant d’autres”. Notre monde fait face à beaucoup d’autres défis à Gaza, en Haiti, au Soudan. Les femmes meurent de complications liées à la grossesse et les enfants meurent parce qu’ils n’ont pas été vaccinés à temps”, a-t-il déclaré.

Le directeur général de l’OMS a aussi évoqué la flambée de la dengue, le choléra et le poids des maladies non transmissibles.

Pour cette raison, il a appelé, en présence de ministres de la Santé de plusieurs pays du monde, à ”investir dans la technologie, les données pour une meilleure santé”.

Evoquant les objectifs de développement durable (ODD), il a appelé à ”tout faire pour les faire avancer d’ici 2030”.

”Même avant la Covid-19, nous n’étions pas sur les rails pour nos objectifs de développement durable. Maintenant, nous sommes encore plus en retard”, a-t-il regretté.

SKS/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-STUPEFIANTS / Kolda : 108 kg de cocaïne saisis par la douane de Kalifourou

Kolda, 15 juin (APS) – La brigade commerciale des douanes de Kalifourou (sud) a sais…