Dakar, 4 avr (APS) – Le président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop, a souligné jeudi ‘’la nécessité de conjuguer les initiatives pour faire face à la situation alimentaire et nutritionnelle très difficile’’ dans cette sous-région.

Selon le site officiel de l’Union, M. Diop a défendu cette idée à la réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) qui se tient depuis mercredi au siège de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à Paris.

Lors de la première journée de la réunion, le commissaire de l’UEMOA en charge du département de l’agriculture, des ressources en eau et de l’environnement a fait le point sur la situation alimentaire dans l’espace communautaire.

Il a relevé que ‘’les données de soudure qui affichaient 11,1 millions de personnes en insécurité alimentaire se sont finalement établies à moins de 10 millions de personnes en 2024’’.

Il a déclaré que les données des analyses du Cadre harmonisé ‘’avaient révélé, qu’en mars et mai de l’année 2022, 8,24 millions de personnes étaient déjà en insécurité alimentaire’’. Citant le commissaire en charge de l’agriculture, l’UEMOA signale que ‘’ce chiffre a atteint 12 millions en période de soudure, de juin à août’’.

Elle ajoute que ‘’pour 2023, le Commissaire a souligné que les données de soudure qui affichaient 11,1 millions de personnes en insécurité alimentaire se sont finalement établies à moins de 10 millions de personnes en 2024’’.

Au nom des organisations intergouvernementales, Abdoulaye Diop a souligné que la réunion de Paris ‘’est importante car l’accent sera mis sur les investissements et les aspects structurants qui vont permettre d’augmenter la production et la productivité’’

L’UEMOA précise qu’’’il s’agira au cours des échanges, d’explorer les contributions attendues de la recherche pour renforcer la résilience des systèmes alimentaires, l’impact des investissements structurants et de l’inclusion des femmes dans les secteurs agro-alimentaires et agricoles’’.

‘’Les expériences enrichissantes de la Gambie et de la Mauritanie en matière de renforcement de la résilience des populations vulnérables seront également débattues’’, signale l’UEMOA.

Elle ajoute qu’Abdoulaye Diop s’est réjoui de ‘’la vivacité du RPCA qui fête cette année son 40e anniversaire’’. Il a rappelé que le réseau ‘’s’est forgé la réputation d’être un outil consensuel incontournable d’aide à la décision en matière de prévision et de gestion des crises alimentaires et nutritionnelles dans la Région Sahel et Afrique de l’Ouest’’.

Il a témoigné à tous les acteurs ‘’la gratitude de la communauté agricole du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest pour les efforts consentis dans l’animation de ce précieux outil’’.

Depuis sa création en 1984, ‘’le RPCA bénéficie de l’appui financier permanent de l’Union européenne et de l’USAID mais aussi des cotisations des Membres statutaires que sont l’Autriche, la Belgique, le Canada, le CILSS, l’UEMOA, la CEDEAO, la France, l’Espagne, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Suisse’’.

ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JUSTICE-ASSISES / Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice : un rendez-vous pour rapprocher la justice des justiciables (magistrat)

Dakar, 28 mai (APS) – Mame Mandiaye Niang, procureur adjoint de la Cour pénale inter…