Dakar, 14 fév (APS) – Des organisations de la société civile regroupées dans la plateforme ‘’Aar Sunu election’’ (protéger notre élection), prévoient d’organiser samedi une journée de mobilisation contre le report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février, a appris l’APS de ses responsables.

Après l’interdiction par le préfet de Dakar de la marche silencieuse qu’elle projetait d’organiser mardi sur l’avenue Bourguiba, la plateforme Aar Sunu election a décidé de remettre ça samedi à partir de 11 heures pour protester contre le report de l’élection présidentielle, ont annoncé ses responsables lors d’une conférence de presse.

Les responsables de ce regroupement d’organisations et mouvements se réclamant de la société civile ont notamment proposé d’organiser cette manifestation sur l’itinéraire menant du Rond-point Sipres au quartier de Liberté VI.

Intervenant lors de cette rencontre avec des journalistes, Elimane Kane, un des membres de la plateforme a lancé un appel à la mobilisation de tous les citoyens en faveur du respect de la constitution et du calendrier électoral.

En freinant le processus électoral, le chef de l’Etat Macky Sall ”prive au peuple d’user de son droit souverain de choisir démocratiquement un président de la République par le voies constitutionnelles et légales”, a laissé entendre M. Kane.

La montée soudaine de la tension politique au Sénégal est survenue après que le chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé le 3 février l’abrogation du décret qu’il avait signé pour convoquer le corps électoral, le 25 février.

Pour expliquer sa décision le président Macky Sall a invoqué des suspicions de corruption agitées par le Parti démocratique sénégalais, PDS, à l’encontre de deux juges du Conseil constitutionnel au sujet du rejet du dossier de candidature de son leader à l’élection présidentielle, Karim Meissa Wade.

Cette annonce a été suivie, deux jours plus tard, du vote d’une loi portant report au 15 décembre prochain de l’élection présidentielle du 25 février.

Des députés de l’opposition ont introduit deux recours au Conseil constitutionnel pour réclamer l’annulation de cette loi adoptée lors d’une séance houleuse marquée par l’expulsion des députés de l’opposition par les gendarmes.

Des heurts ont éclaté vendredi à Dakar et dans d’autres localités du pays lors de manifestations de protestation contre un report du scrutin. Trois décès ont au moins été dénombrés dans des affrontements ayant opposé des manifestants à des forces de l’ordre.

PD/AKS

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-COLLECTIVITES / Thiès : les pouvoirs publics en croisade contre l’occupation anarchique autour du marché central

Thiès, 19 avr (APS) – Des commerçants et occupants du marché central de Thiès interr…