Louga, 13 jan (APS) – Le ministre de l’Education nationale, Cheikh Oumar Hann, a formulé des prières pour la paix et la concorde au Sénégal, samedi, à l’occasion de la ziarra annuelle dédiée à Thierno Mountaga Daha Foutiyou Tall.

‘’Nous sommes dans un contexte préélectoral assez complexe et très difficile. Alors, cette ziarra, qui se déroule toujours au mois de janvier, a toujours été l’occasion pour moi de demander des prières pour le Sénégal, pour que les élections se passent dans la paix et la concorde, et que le Sénégal continue à fonctionner après les élections’’, a-t-il déclaré.

Cheikh Oumar Hann s’entretenait avec des journalistes, à l’occasion de la célébration de la 60ème édition de la ziarra annuelle dédiée à Thierno Mountaga Daha Foutiyu Tall.

En venant à cette ziarra, sa première préoccupation a été de prier ‘’pour la paix dans le pays, la paix dans les cœurs, dans les démarches et entre nous tous’’, a-t-il dit, se présentant comme ‘’un talibé et un fils du point de vue spirituel du khalife général de la famille omarienne”.

Il a souligné que ‘’la dimension internationale de la ziarra n’est plus à démontrer (…)’’. Selon lui, ‘’(…) les Sénégalais viennent de partout pour passer ces moments de recueillement spirituel avec des fidèles de la sous-région, notamment de la Gambie, de la Guinée et de tous les autres pays où le saint homme, Cheikhou Oumar, a [séjourné], mais aussi de la France, d’Arabie Saoudite et d’Italie’’’, a-t-il magnifié.

‘’C’est pourquoi nous sommes aujourd’hui là à Louga pour célébrer un grand homme, un saint homme par sa naissance, descendant de Cheikh Oumar Foutiyou Tall, mais également un grand homme par ses œuvres et ses actions’’, a-t-il justifié.

Il a rappelé que Thierno Mountaga Daha Foutiyu Tall  fut le premier descendant de Cheikh Oumar  Tall à aller à Halwar pour raffermir ses liens familiaux et y ‘’renforcer davantage les activités religieuses’’. Il s’est agi aussi d’’’imprégner davantage les populations des œuvres du saint homme, Cheikh Oumar’’.

‘’Donc, nous célébrons quelqu’un qui a beaucoup fait pour la communauté islamique nationale, mais également c’est un saint homme dont la dépouille a été transférée de Dakar à Louga par  ses enfants, et après d’une dizaine d’années, on a vu que son état resté intact’’, a-t-il relevé.

‘’Donc, c’est un jour de prières et nous prions pour la paix et la concorde au Sénégal, parce que nous sommes dans un contexte préélectoral assez complexe et très difficile’’, a-t-il insisté.

                Homme de Dieu

Thierno Mountaga Daha Tall, le petit-fils d’El Hadj Oumar Tall auquel est dédié la ‘’ziarra’’ annuelle de Louga, est décédé en 1957. Il fut inhumé au cimetière des Abattoirs, dans le quartier de la Médina, à Dakar.

Sa dépouille a ensuite été exhumée en 1985 et portée en terre à Louga, à l’initiative du khalife général des tidjanes d’alors, Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, selon Atou Mansour Diop et Chérif Ly, des proches de la famille Tall.

Depuis lors, des milliers de fidèles musulmans viennent se recueillir sur son mausolée, à Keur Serigne Louga.

Thierno Mountaga Daha Tall est né entre 1874 et 1879 à Lambédou, dans le cercle de Nioro du Sahel, au Mali. Orphelin de père à l’âge de 6 ans, il sera confié à son oncle paternel Thierno Aguibou Daha Tall. Plus tard, il s’installe au Sénégal.

Décrit comme un homme de Dieu, “un soufi”, il a vécu d’abord à Tambacounda (est), puis à Keur Socé, dans la région de Kaolack (centre), et  à Gouye Mbeuth, dans la région de Louga.

ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Tambacounda : lancement de la campagne d’exploitation forestière dans la région (IREF)

Tambacounda, 20 fév (APS) – L’inspection régionale des eaux et forêts (IREF) de Tamb…