Dakar, 26 juin (APS) – Les réponses du gouvernement aux députés lors de la séance des questions d’actualité sont au menu des quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’Depuis sa nomination, en septembre 2022, le Premier ministre Amadou a vécu, hier, pour la première fois, le rituel des questions d’actualité des députés de la 14e législature. Le chef du gouvernement et ses ministres ont répondu à toutes les questions, lesquelles ont porté sur tous les secteurs de la vie sociale, notamment la politique, la santé, l’éducation, l’énergie, l’agriculture…’’, écrit Le Soleil.

’’Pétrole, pêche, croissance, prix des denrées de première nécessité, Amadou Ba rassure les députés’’, indique le journal.

Selon Le Témoin aussi, ‘’Amadou Ba rassure sur les questions de l’heure’’. ‘

A propos des suspicions au tour de l’organisation libre et transparente de la présidentielle de 2024, le Premier ministre Amadou Ba ‘’calme le jeu’’ face à la représentation nationale, selon Sud Quotidien.

‘’En février 2024, tout va se passer dans de très bonnes conditions (…) les élections ont toujours bien été organisées dans le respect des règles en vigueur. Tous les candidats retenus par le Conseil constitutionnel iront en compétition’’ soutient le PM dont les propos ont été rapportés par Sud.

L’Info souligne que ‘’face aux députés, hier, dans le cadre des questions d’actualités posées au gouvernement, le Premier ministre a donné des gages de transparence et de sincérité sur l’organisation des élections à venir’’.

Le Quotidien relève que ‘’les débats ont été houleux, les échanges parfois musclés. (…) le passage du gouvernement devant les députés pour répondre aux questions d’actualités posées par les parlementaires de la 14e législature n’a pas été un long  fleuve tranquille pour le premier ministre Amadou Ba et son équipe’’.

‘’Une foire d’empoigne à l’hémicycle’’, commente le quotidien L’As, qui signale que ‘’les débats se sont déroulés dans une ambiance électrique entre les députés de l’opposition et les membres du gouvernement’’.

‘’Comme sur un ring !’’, s’exclame EnQuête, qui note que la question du maintien de l’ordre, le litige foncier à Ngor, la bande des filaos à Guédiawaye, les licences de pêches, etc, ont été les ‘’points de crispation’’.

Le quotidien Bës Bi, relève que ‘’sur les sanglantes tensions politiques qui minent le pays dans le cadre du bras de fer entre le leader du Pastef et le pouvoir, le Premier ministre s’est frotté, hier, à un Guy Marius Sagna plus que grincheux’’.

‘’Mais selon Amadou Ba, lors des dernières manifestations, si les forces de défense et de sécurité n’avaient pas de professionnalisme et de sang-froid, on allait voir dans ce pays, ce qui se passe ailleurs’’, ajoute la publication.

OID

 

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ELEVAGE-RECHERCHE / Santé animale : l’ISRA dispose d’un catalogue d’une vingtaine de vaccins (directeur)

Dakar,  27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) dispose …