Dakar, 27 fev (APS) – L’ouverture du dialogue national censé sortir le Sénégal de l’impasse politique née du report de l’élection présidentielle du 25 février et les premières annonces du chef de l’Etat sont largement commentées par les quotidiens reçus mardi à l’APS.

Macky Sall a présidé, lundi, l’ouverture des travaux du dialogue national qu’il a convoqué et a déjà fait part de son vœu d’organiser, ‘’avant l’hivernage”, la présidentielle initialement prévue le 25 février et de sa décision d’adopter, mercredi, en Conseil des ministres, un projet de loi d’amnistie des faits ayant trait aux évènements politiques survenus dans le pays entre 2021 et 2024, lequel sera bientôt soumis à l’Assemblée nationale. 

‘’Macky dialogue avec Macky’’, selon La Tribune qui souligne que ‘’les principaux acteurs politiques et sociaux ont boycotté’’ cette rencontre.

Selon Source A, ‘’de toute évidence, en dépit du nombre d’acteurs politiques et de la société civile qui l’ont honoré en s’y présentant, force est de constater que l’absence de 17 candidats officiellement désignés, de centrales et d’organisations syndicales autonomes, sans compter les organisations de la société civile ne milite pas favorablement à valider la moindre conclusion qui serait différente de ce que les absents demandent’’.

Le Soleil rapporte que ‘’le président Macky Sall a, dans son discours de clôture, déclaré que le choix de la date de la prochaine élection présidentielle ne doit pas poser de problème, elle ne devrait pas dépasser +deux ou trois mois+’’.

 Selon Sud Quotidien, ‘’Macky Sall impose son dialogue’’ en suggérant une date avant l’hivernage et en annonçant une loi d’amnistie.

‘’Macky Sall prend date avant l’hivernage pour la présidentielle convoquant le ramadan, le Daaka et la loi organique sur les délais de la campagne. Et de révéler que le projet de loi d’amnistie sera adopté ce mercredi en Conseil des ministres pour être soumis à l’Assemblée nationale’’.

A propos des évènements de mars 2021, juin 2023 et février 2024, ‘’Macky Sall veut tout effacer’’, dit Le Quotidien.

‘’Au dialogue de la réconciliation nationale ouvert au Cicad de Diamniadio, le président Macky Sall a annoncé qu’il va saisir l’Assemblée nationale dès mercredi pour un projet de loi d’amnistie sur les faits découlant des manifestations politiques entre 2021 et 2024. Le président Sall a aussi remis sur la table son souhait de voir le scrutin présidentiel se tenir avant le début de l’hivernage’’, écrit le journal.

L’Info met en exergue ‘’les vérités crues de l’Eglise à Macky Sall’’. Le président du Conseil national du laïcat du Sénégal, Philippe Tine, a demandé aux leaders politiques prenant part au dialogue national de veiller à la poursuite du processus électoral et à l’organisation de l’élection présidentielle avant le 2 avril prochain.

EnQuête livre ‘’les grandes tendances’’ du dialogue. ‘’Si l’on se fie aux différentes interventions à la cérémonie d’ouverture, hier, du dialogue national, il y a peu de chances qu’il y ait élection avant le 6 mai. Les acteurs ont aussi plaidé pour une ouverture de la liste des candidats tout en préservant les acquis des 19 déjà validés. En ce qui concerne le sort du président, il dépend du consensus des acteurs’’, écrit le journal.

WalfQuotidien parle de ‘’l’impossible consensus’’ et note qu’’’avec l’absence des différentes forces de l’opposition, ces concertations se sont finalement transformées en une grande mascarade où il a été question de flatteries de flagorneries…envers le chef de l’Etat. Macky Sall se retrouve avec d’illustres inconnus. Hormis le Sg du Parti de l’indépendance et du travail (PIT) et le représentant de l’Eglise catholique qui ont mis le couteau dans la plaie en posant le débat sur le respect du calendrier électoral, l’essentiel des déclarations a porté sur des propos flatteurs envers Macky’’.

OID/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Création d’emplois, réduction du coût de la vie : le patronat aux côtés de l’Etat

Dakar, 23 avr (APS) – Le secteur privé sénégalais a pris l’engagement mardi d’’’acco…