Dakar, 21 mai (APS) – L’appel de Eglise pour ”un Sénégal de paix et de justice”, à l’occasion du pèlerinage marial de Popenguine, et le Conseil interministériel consacré à la préparation des examens et concours sont au menu des quotidiens reçus, mardi, à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’L’appel de Monseigneur Benjamin Ndiaye’’ pour la promotion de la paix et de la justice, affiche à la Une Le Soleil.

Le journal signale que lors de la cérémonie officielle du pèlerinage marial de Popenguine, célébré lundi, en présence du ministre de l’Intérieur, l’Archevêque de Dakar a lancé un appel pour ‘’un Sénégal de paix et de justice’’.

Le quotidien souligne également que lors de la messe solennelle, l’Evêque du diocèse de Thiès, André Guèye, a prié pour ‘’un Sénégal de paix et de prospérité’’.

Sud Quotidien note que Monseigneur Guèye a exhorté les populations à ‘’changer de comportements pour un Sénégal de paix et de justice’’, convaincu qu’il ‘’ne peut y avoir de justice véritable sans la paix et la vérité, l’amour, le pardon et la réconciliation’’.

‘’Popenguine a lancé, ce lundi, un message de paix et de justice’’, selon le quotidien Bës Bi.

‘’Monseigneur André Guèye a appelé à +un changement de comportement pour un Sénégal de paix et de justice+. L’Evêque de Thiès a, en effet, présidé la messe solennelle lors de cette 136e édition du pèlerinage marial. +Pour la justice et la paix, il faut de l’humilité et du courage, et il faut surtout nous accepter les uns et les autres dans nos différences de toute sorte et nous décider à aller dans la même direction, accepter de changer radicalement nos comportements et nos mentalités+, a-t-il déclaré’’, rapporte le journal.

La paix et la justice étaient au cœur des prêches à l’occasion de la célébration du pèlerinage marial, selon Le Quotidien.

Dans L’Observateur, l’Evêque du diocèse de Thiès, André Guèye, invite à ‘’renoncer à tout ce qui peut fragiliser la paix et la justice’’. 

Le même journal revient sur le Conseil interministériel consacré, samedi, à la préparation des examens et concours. L’Obs rapporte que lors de cette réunion, le Premier ministre Ousmane Sonko a évoqué les défis à relever et liés aux programmes scolaires, à l’état-civil et au système de rémunération dans la fonction publique.

Selon Vox Populi, ‘’Sonko s’attaque au système de rémunération’’. ‘’Il y a des équilibres liés à des hiérarchies, à des grades, à des fonctions qu’il faut respecter. Une fois que vous les désagrégez, vous créez une situation qu’on est en train de vivre aujourd’hui et qui nous rattrape’’, a déclaré le Premier ministre.

‘’Il faut qu’on ait le courage de revenir à une discussion sincère et sérieuse sur la question pour assainir et stabiliser définitivement cette question’’, a ajouté M. Sonko dont les propos ont été rapportés par Vox populi.

Pour Le Quotidien, Ousmane Sonko ‘’veut mettre de l’ordre’’ dans l’état-civil et la rémunération dans la fonction publique.

OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / CFEE et BFEM : à Bakel, plus de 55 % des candidats sont des filles (IEF)

Bakel, 24 juin (APS) – Les filles constituent plus de 55% de l’effectif des candidat…