Dakar, 28 mars (APS) – La confirmation de la victoire du candidat Bassirou Diomaye Faye à l’élection présidentielle par la Commission nationale de recensements des votes et le dernier Conseil des ministres présidé par Macky Sall sont les principaux sujets en exergue dans les quotidiens reçus jeudi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

L’opposant Bassirou Diomaye Diakhar Faye, 44 ans, a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du 24 mars avec 54, 28 % par la Commission nationale de recensement des votes qui a proclamé mercredi les résultats provisoires du scrutin.

Le candidat du pouvoir sortant, Amadou Ba, est arrivé deuxième du scrutin avec un score de 35, 79 % , d’après les résultats de la Commission nationale de recensement des votes qui siégeait à la Cour d’appel de Dakar.

”Diomaye gagne avec 54,38%’’, affiche à sa Une Le Soleil, notant que le candidat de Benno Bokk Yakaar (BBY), Amadou Ba, obtient 35,79%. ”La candidate, Anta Babacar Ngom crée la surprise en supplantant les leaders comme Déthié Fall et Malick Gakou. Le candidat du PUR, Aliou Mamadou Dia, démontre sa suprématie à Khalifa Sall. Idrissa Seck sombre avec moins de 1% et Habib Sy est classé dernier de la course”, détaille le journal.

Selon Vox Populi, ”Bassirou Diomaye obtient 54, 28% avec 2. 334 751 voix”.

Libération parle d’une ”victoire sans appel” de Bassirou Diomaye Faye. ”Sorti de prison en pleine campagne électorale, le porteur du +Projet+ est élu au premier tour avec 54,28% des voix. Il est suivi par Amadou Ba avec 35,79% des suffrages”, note le journal.

”Diomaye et Amadou Ba raflent 90%, le reste se partage les miettes”, souligne Les Echos, relevant que ”15 des 19 candidats se sont partagés 5% des suffrages’’. 

”A l’épreuves des urgences”, titre EnQuête, notant que le président élu fait face à la vie chère, l’emploi, le logement, etc. La publication souligne que ”face aux attentes fortes et pressantes, les citoyens sont peu enclins à accorder un état de grâce”.

Le même journal se fait écho des ”adieux” de Macky Sall, qui a présidé son dernier, mercredi, son dernier Conseil des ministres. A partir du 2 avril, il ne sera plus président de ce pays. Il va être remplacé par Bassirou Diomaye Faye.

Macky Sall demande à ses collaborateurs ”de faire prendre toutes les dispositions requises pour assurer, notamment, la préparation des dossiers de passation de pouvoirs”, rapporte EnQuête.

Selon Sud Quotidien, ”Macky Sall balise le terrain à Diomaye”. ”En vue de l’installation dans les meilleurs conditions du nouveau président de la République élu, Bassirou Diomaye Faye, le chef de l’Etat, Macky Sall, en Conseil des ministres mercredi, le dernier de son régime, a demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions requises pour assurer notamment, la préparation des dossiers de passation de pouvoirs”’, écrit Sud.

WalfQuotidien signale que ‘’le Conseil constitutionnel tient contre vents et marrées à imposer à Macky Sall une passation de service avec son remplaçant’’. ‘’C’est tout le sens de son communiqué rendu, hier, demandant aux candidats de déposer leurs recours, au plus tard, le 28 mars à minuit’’, écrit Walf.

Selon L’As, ”les 7 Sages accélèrent la cadence”. 

AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNANCE / Mise en place d’un observatoire national de la démocratie participative

Dakar, 23 avril (APS) – L’ONG Enda Ecopop et le projet USAID d’appui à la gestion de…