Dakar, 3 juin (APS) – La journée nationale du nettoiement et les premiers couacs dans l’organisation du pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam sont les sujets abordés par les quotidiens reçus lundi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

‘’Le président de la République a lancé, samedi, la première Journée nationale du nettoiement (set-setal) couplée à la prévention des inondations. Bassirou Diomaye Faye a invité les Sénégalais à s’approprier cette initiative’’, rapporte le quotidien Bës Bi.

‘’Et c’est Thiaroye Gare qui a été choisi pour son +caractère historique+. Le chef de l’État a rappelé que +nous devons montrer l’exemple, déterminer notre responsabilité collective dans l’entretien de ces sites de Thiaroye Gare sensibles aux inondations et leurs conséquences+’’, écrit le journal.

Selon le quotidien Le Soleil, ‘’le président de la République insiste sur la pérennisation’’ de cette journée nationale de nettoiement. La publication constate que ‘’sur l’ensemble du territoire national, les populations sont sorties massivement répondre à l’appel du chef de l’Etat qui veut une mobilisation au quotidien’’.

L’As note le ‘’succès’’ de cette journée et souligne que le Premier ministre Ousmane Sonko ‘’promet de +nettoyer+ l’Etat’’.

‘’Le Premier ministre Ousmane Sonko était à Kawsara dans le département de Rufisque pour voir les constructions sur des bas-fonds. A l’occasion, Ousmane Sonko est revenu sur l’essence de la journée de nettoiement et sur la nécessité de la pérenniser. Mais il pense qu’au-delà de l’environnement et du cadre de vie, le balai passera également au sein de l’administration et de toutes institutions de la République’’, écrit le journal.

Le même quotidien met en exergue les ‘’couacs’’ sur le pèlerinage à La Mecque. En effet, ”des pèlerins qui devaient s’envoler samedi vers les Lieux saints de l’islam pour le pèlerinage sont encore cloués au sol, faute de vol. Responsable du désagrément causé, Air Sénégal a envoyé tous les passagers dans des hôtels à Dakar afin de trouver une solution’’.

‘’Air Sénégal déroute les pèlerins’’, dit Libération, ajoutant que ‘’l’édition 2024 du Hajj est en passe de virer au fiasco’’. ‘’Pèlerins, voyagistes privés….tous en colère contre la compagnie aérienne nationale. En effet, des milliers de pèlerins ont vu leur vol pour La Mecque retardé ou tout simplement annulé sans raison’’, rapporte le journal.

EnQuête parle ‘’persistance de mauvaises pratiques chez Air Sénégal’’. ‘’La compagnie aérienne Air Sénégal a encore plongé ses clients dans le désarroi. Après plusieurs heures d’attente dans des conditions déplorables, en raison de l’absence d’un avion, des passagers en route pour La Mecque pour le Hajj 2024 ont manifesté leur colère à l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar (AIBD), ce samedi’’, note le journal.

”Alors qu’on attendait d’elle qu’elle sauve son honneur en faisant bonne figure avec le transport des pèlerins aux Lieux saints de l’Islam, Air Sénégal est une nouvelle fois complètement passée à côté. La compagnie nationale a, en effet, fait vivre l’enfer aux futurs pèlerins à l’Aibd, convoquant des passagers depuis vendredi soir pour un vol prévu à 06h40, le samedi 1er juin. Ces passagers qui espéraient tant quitter Dakar ont su, à l’heure du départ et après les formalités, qu’ils ne pourront pas voyager’’, déplore Les Echos.

Selon le journal, ‘’le pire est que devant un tel brouhaha, Air Sénégal a semblé perdre sa voix, se limitant à dire à ses clients il n’y a pas d’avion. Devant cette situation, le ministre des Transports aériens, Malick Ndiaye a soutenu que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour qu’il n’y ait aucun couac. L’autorité dira que sur les 11 vols programmés, les neuf sont partis à temps, avec plus de 3500 pèlerins. De leur côté, les voyagistes privés sont dans le plus grand désarroi ne sachant pas à quel saint se vouer’’.

‘’La Compagnie nationale Air Sénégal récidive encore. Le samedi dernier, beaucoup de pèlerins ont été laissés en rade à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd). Las d’attendre et laissés à eux-mêmes sans aucun interlocuteur, pour se faire entendre, des candidats au pèlerinage ont improvisé, un sit-in au niveau du hall de l’Aibd. Très en colère, ils ont dénoncé ce qu’ils considèrent comme +des comportements irresponsables+ des responsables de la compagnie nationale qui n’ont pas respecté leurs engagements’’, rapporte WalfQuotidien.

OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE / Appel à une ”mobilisation accrue” pour l’élimination du travail des enfants d’ici 2025

Louga, 12 juin (APS) – L’élimination du travail des enfants sous toutes ses fo…