Genève, 28 mai (APS) – Le ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale a souligné, mardi, à Genève, la nécessité d’investir dans la promotion de la santé pour le contrôle des effets sanitaires cumulatifs des maladies transmissibles et chroniques à travers une approche multisectorielle.

”Investir dans la promotion de la santé devient une priorité internationale pour le contrôle des effets sanitaires cumulatifs des maladies transmissibles et chroniques à travers une approche multisectorielle axée sur les déterminants de la santé”, a déclaré Ibrahima Sy.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal s’exprimait à la tribune de la 77ème assemblée mondiale de la santé. Il était la 108ème autorité à prendre la parole lors du débat général.

”Il est important de rappeler aujourd’hui que la plus grande partie de la population mondiale reste encore confrontée aux conséquences de l’insuffisance des investissements dans la santé, un secteur aussi vital pour le développement du capital humain et social”, a souligné Ibrahima Sy.

Selon lui, ”le Sénégal reste engagé dans la mise en œuvre de l’approche +Santé dans toutes les politiques+’’.

Aussi, il a noté ”les efforts consentis dans la lutte contre les menaces climatiques, notamment à travers l’initiative ATACH (Alliance for transformative action in climate and health) qui est d’une importance capitale pour le Sénégal confronté aux effets adverses du changement climatique sur la santé publique”.

Pour le ministre de la Santé, ”le Sénégal s’est résolument engagé à mettre en œuvre la couverture sanitaire universelle, en renforçant les soins de santé primaires ainsi que les programmes sociaux de prise en charge des groupes vulnérables et démunis’’.

Il a salué dans ce sens la pertinence du thème de la 77e Assemblée mondiale : ”Tous pour la santé, la santé pour tous”.

”Ce thème nous rappelle que la santé est un enjeu fédérateur pour le développement durable dans l’équité”, a dit M. Sy.

D’ailleurs,  a-t-il rappelé, ”le Sénégal va accueillir très prochainement un vaccino-pôle qui sera au service de tout le continent africain avec l’appui de ses partenaires internationaux dont l’OMS”.

A cet égard, a-t-il affirmé, ”la digitalisation de nombreux processus de notre système de santé et le renforcement du plateau technique médical apparaissent comme des piliers essentiels pour garantir des soins de qualité accessibles, efficaces et adaptés’’.

Aussi, ”la prévention, la préparation et la riposte aux urgences de santé nous imposent une application rigoureuse du Règlement sanitaire international (RSI), un renforcement de nos centres d’opération d’urgence sanitaire et une meilleure coordination transfrontalière”, a dit le ministre sénégalais.

”Les États membres de l’OMS doivent faire preuve de plus de solidarité et d’équité afin de renforcer la gestion des pandémies et épidémies futures. Voilà pourquoi, des décisions fortes sur les instruments internationaux que sont l’Accord sur les pandémies et le règlement sanitaire international (RSI) sont essentielles’’, a-t-il soutenu.

Selon le ministre, le Sénégal renouvelle dans cette déclaration son engagement aux côtés de tous les acteurs dans le cycle d’investissement du 14ème Programme général de travail (PGT) et soutient pleinement les priorités établies pour améliorer la santé mondiale.

‘’A ce titre, il réitère sa détermination à collaborer étroitement avec l’OMS et ses partenaires internationaux pour relever les défis sanitaires mondiaux, a  conclu Ibrahima Sy.

A Genève, le Sénégal n’a pas manqué de féliciter le Directeur général de l’OMS pour la présentation de son rapport qui retrace les résultats obtenus dans le cadre de la mise en œuvre des trois priorités stratégiques du 13ème programme général de travail, les stratégies définies pour les quatre futures années et surtout les actions proposées pour faire face aux actuels et futurs défis.

SKS/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Les orientations et missions de l’OIF au menu d’échanges entre le président Faye et Louise Mushikiwabo

Dakar, 22 juin (APS) – Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a …