Dakar, 10 jan (APS) – Le film  ‘’Essamay : Bocandé, La Panthère’’, réalisé en hommage au défunt footballeur sénégalais Jules François Bocandé, sera projeté ce jeudi à l’institut français de Dakar, puis le 16 janvier à Yamoussoukro, la ville ivoirienne qui accueillera les Lions durant la Coupe d’Afrique des Nations, annonce un de ses réalisateurs, Maky Madiba Sylla.

‘’Diffuser ce film à Dakar, à quelques jours du coup d’envoi de la 34 ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations puis à Yamoussoukro le 16 janvier, en Côte d’Ivoire, est une façon de se remémorer la belle époque de la génération Caire 86, dont Jules François Boncadé faisait partie’’, a déclaré M. Sylla.

S’exprimant lors d’un point de presse organisé mardi à l’institut français de Dakar, Sylla pense que ‘’ce n’est pas parce que cette génération de Caire 86 n’a pas gagné la Coupe d’Afrique des Nations qu’on doit les oublier ou faire abstraction du travail qu’ils ont accompli’’.

‘’A travers le film, je voulais montrer que gagner la Coupe d’Afrique des Nations a été un long processus et cette génération-là y a joué un grand rôle. Ils ont tout donné pour que le Sénégal puisse avoir cette première étoile’’, témoigne-t-il.

Ce documentaire de 60 minutes est adapté du livre du journaliste Abdoulatif Diop, ‘’Bocandé, l’éternelle légende’’. Un ouvrage qui revisite la vie et la carrière ‘’exceptionnelle’’  de Jules François Bertrand Bocandé.

‘’Quand j’ai commencé à réaliser ce film, je n’avais pas encore eu connaissance du livre d’Abdoulatif Diop. C’est par le biais d’un ami que j’ai su son existence, alors qu’il a été publié depuis 2012. Cet ouvrage m’a beaucoup aidé, parce qu’il m’a permis de mieux comprendre la carrière et le personnage de Jules francois Bonandé’’, a-t-il fait valoir.

Ce film documentaire, en plus d’être un hommage à Jules François Bocandé, est également une façon de rendre un hommage à toute la génération de Caire 86, dit-il.

‘’Jules François Bocandé, c’est quelqu’un qui a marqué l’histoire du football sénégalais. C’est quelqu’un qui nous a tous rendu notre fierté après dix-huit ans d’absence en Coupe d’Afrique des Nations. Et voilà que cette génération qualifie de nouveau le Sénégal’’, insiste-t-il.

‘’Jules Francois Bocandé, c’est une icône du football sénégalais. Donc, il est très important de rendre hommage à ces grandes figures pour montrer au peuple sénégalais mais aussi à la Diaspora tout ce qu’ils ont fait, parce qu’ils font partie de notre histoire’’, souligne à son tour Mama Anne, coproductrice du film.

S’agissant de la disponibilité des archives, Maky Madiba Sylla explique qu’il a été très difficile pour lui de trouver des photos de Jules François Bocandé durant son adolescence. ‘’La seule photo que j’ai pu avoir, c’était lorsqu’il avait 16 ans’’, a-t-il confié.

Il relève que ‘’le véritable problème, c’étaient les archives visuelles, comme par exemple une vidéo où on voit Bocandé ‘’en action’’. ‘’Finalement, c’est en Belgique que j’ai pu avoir une vidéo qui date de 1981. Et dans mon cinéma, sans archives, je ne pourrais pas travailler’’, déclare-t-il.

CN/MYK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…