Dakar, 22 juin (APS) – Le ministre de la Culture et du Patrimoine historique, Aliou Sow a annoncé, mercredi, la création ”bientôt” d’un comité national d’évaluation et de classement des évènements culturels suivant des critères bien définis pour mettre de l’ordre dans les nombreux fonds accordés aux acteurs culturels.

‘’(…) Le secrétaire général [du ministère de la Culture] va finaliser bientôt un texte qui va porter création d’un comité national d’évaluation et de classement des évènements culturels du Sénégal. On aura le top 50, 100 et 150 avec des personnes indépendantes, des critères claires’’, a-t-il déclaré lors de la célébration de la fête de la musique, au Centre culturel Blaise Senghor.

Selon lui, le projet que porte le ministère de la Culture permet à l’acteur culturel de tenir sur ses deux pieds, celui de son talent artistique et celui de l’entreprenariat économique avec la mise en place des différents fonds.

‘’Dans chaque secteur du Sénégal, si vous voulez un centime, un million ou cinq cent mille, vous déposez un projet, vous avez un prêt, vous travaillez et vous remboursez. Le ministère de la Culture sous Macky Sall est le ministère des dons, des accompagnements, avec facilité, sans garantie, ni apport’’, a vanté Aliou Sow.

Il a expliqué que mettre de l’ordre dans les différents fonds, le comité va évaluer et classer les évènements culturels. Dans cette perspective, il est prévu de mettre en place une commission pour les hit-parades afin de ‘’classer les talents’’. ‘’L’art est le haut lieu de la saine compétition et des récompenses’’, a-t-il souligné.

 

Il a auparavant rappelé la politique culturelle de l’Etat, citant les nombreuses réalisations en faveur des artistes, comme par exemple le doublement de fonds culturels.

Aliou Sow répondait ainsi à l’artiste et activiste Mamadou Khouma Ndour, qui a dénoncé l’absence de politique culturelle au Sénégal.

Il a salué la prestation des jeunes talents féminins ayant assuré l’ambiance à Blaise Senghor, lors de la fête de la musique.

Le groupe ‘’Diama Dji’’, l’orchestre régional de Dakar avec la chanteuse Réma, l’étoile du cabo love Paulette Diémé et l’association des musiciennes (Asfems) ont assuré l’ambiance. La fête, axée sur le thème ‘’Musique, paix et cohésion’’, a été ponctuée de messages de paix, d’alerte sur les inondations et d’hommages à la femme.

‘’Je suis fier de ce que j’ai vu ce soir du groupe Diama dji en passant par la jeune Réma avec l’orchestre régional de Dakar, l’Asfems, Paulette, de jeunes femmes talentueuses, courtoises et patientes, une belle création, de messages forts avec une belle pédagogie. Vous êtes toutes brillantes’’, a magnifié Aliou Sow.

FKS/ASG/ADC

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-TABASKI-ASSAINISSEMENT / Tabaski : la SONAGED décuple ses moyens pour le nettoiement à Thiès, Mbour et Tivaouane

Thiès, 18 juin (APS) – La Société nationale de gestion des déchets (SONAGED) a décup…