Dakar, 16 oct (APS) – L’étudiant-chercheur sénégalo-franco-canadien en histoire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Florian Bobin, a présenté, à Dakar, son livre ”Nous voir nous-mêmes du dehors. Réflexions politiques (1967-1970)”, dans lequel il recense des écrits de l’intellectuel et révolutionnaire sénégalais, Omar Blondin Diop, mort, en 1974, à l’âge de 27 ans, dans la prison de Gorée, au large de Dakar.

”Il y a cinquante ans, le militant anti-impérialiste Omar Blondin Diop mourrait en détention sur l’ile de Gorée à l’âge de vingt-six ans. Avant de devenir martyr du néocolonialisme dont le souvenir ressurgit régulièrement dans le Sénégal contemporain, il était un jeune philosophe qui ne cessa d’interroger le monde l’entourant’’, peut-on lire sur la quatrième de couverture de cette publication présentée samedi.

Selon l’auteur du livre, ‘’l’objectif d’un tel exercice, qui n’a pu être possible si la famille [d’Omar Blondin Diop] n’avait pas gardé toutes ces archives, vise à dépasser la figure du martyr tout en portant à la connaissance du grand public les réflexions d’Omar Blondin Diop”.

Ancien de Louis-le-Grand et de ‘‘Normale Sup’’, Omar Blondin Diop, grande figure de la gauche, qui a côtoyé Jean Paul Sartre, ‘’n’a pas beaucoup publié même s’il a beaucoup écrit’’, confie Florian Bobin.

 

Dans son ouvrage, il donne à lire des entretiens, des analyses politiques, des correspondances, des réflexions internationalistes sur des sujets toujours actuels, des projets que cet opposant à Senghor nourrissait pour le Sénégal et les peuples opprimés, comme on disait à l’époque.

Alliant théories, modes d’action et pratiques, Omar Blondin Diop, né à Niamey où son père était muté, le 18 septembre 1946, et mort dans les geôles de Gorée le 11 mai 1973, était un intellectuel organique qui rêvait d’un Sénégal et d’une Afrique débarrassée du néocolonialisme et de ses suppôts incarnés par cette nouvelle bourgeoisie indigène naissante.

Les circonstances de sa disparition ne sont toujours pas été élucidées.

”Après cette compilation de textes, une biographie sur Omar Blondin Diop est à paraître bientôt”, promet Florian Bobin.

ABB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-JEUNESSE / Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations pour le développement de la région

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé samedi, leurs attentes, ambiti…