Niaguis, 23 août (APS) – Le Réseau national des acteurs de développement (RENAD) du Sénégal a réalisé à Niaguis, dans la région de Ziguinchor (sud) , une unité de fabrication d’aliments pour bétails d’une valeur de 42 millions de francs CFA grâce à l’appui  de la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), a indiqué mardi, son coordonnateur national, Eudes Diatta.

‘’Cette unité de fabrique d’aliments pour poisson d’une capacité de 200 tonnes/heure et d’aliments pour bétail et pour volaille d’une capacité d’une tonne / heure dans l’arrondissement de Niaguis, est  construite dans le cadre de notre projet + complexe aquacole intégré+”, a expliqué, le coordonnateur du RENAD dans un entretien accordé à  l’APS, au terme d’une visite des installations de la fabrique et des 64 étangs aquacoles réalisés à Niaguis, sur une superficie de 2 hectares.

Il a expliqué que ‘’le RENAD s’est engagé dans la promotion et le développement de l’agriculture à travers l’exploitation de périmètres maraîchers, la valorisation des fruits et légumes, la promotion des cultures céréalières et l’aquaculture ( pisciculture, l’ostréiculture,  conservation et transformation des produits halieutiques)’’.

‘’Nous avons pensé créer cette usine financée par la Délégation à l’entreprenariat rapide  (DER) pour pouvoir alimenter nos étangs. Et, pour alimenter cette usine en électricité, nous avons décidé de mettre sur fonds propre une ligne électrique d’une valeur de 16 millions 500 francs CFA et construire un mini-forage pour être autonome en eau’’, a encore expliqué le coordonnateur,  signalant que son réseau bénéficie également de l’accompagnement de l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA).

Il a indiqué que le projet +complexe aquacole intégré+ a pour objectif le développement durable de l’aquaculture en Casamance, notamment dans les communes de Niaguis et d’Adéane en particulier, de façon à contribuer à la lutte contre la pauvreté, la faim, l’insécurité alimentaire en milieu rurale et la destruction de l’écosystème de la mangrove.

‘’Dans le cadre de ce projet, nous avons pour ambition de réaliser au total  320 étangs  aquacoles à Niaguis et dans d’autres localités de la Casamance, tout en installant 10.000 guirlandes ostréicoles d’ici à l’horizon 2025’’, a annoncé M. Diatta.

Ce complexe, a-t-il précisé, ‘’comprendra également des bassins piscicoles intégrés au maraîchage et d’autres cultures céréalières telles que le maïs sont les sous-produits qui pourront servir de matière première pour la fabrication d’aliments pour poissons, de volailles et de bétails’’.

‘’Nous avons mis en place ce complexe pour palier à l’émigration clandestine et à la rareté du poisson en Casamance. Il est aussi un point d’orientation des jeunes qui viennent de l’université et qui n’ont pas de repères’’, a-t-il encore soutenu, indiquant le projet va générer 81 emplois dont 40 directs.

 

En outre il a annoncé que le RENAD va mettre en place dix fermes piscicoles , dans les villages de Djifangor, Niaguis , Fanda, Agnack , Banghanga, Adéane, Diagon et Bourofaye.

Des porcs, des poulets, des vaches entre autres animaux domestiques seront élevés dans ces fermes pour pouvoir expérimenter nos produits, a dit Eudes Diatta.

Il a indiqué que le village de Sindon a été choisi par le projet pour abriter le site d’expérimentation et de reproduction des alevins pour l’empoissonnement des différentes fermes et d’autres projets piscicoles dans la zone.

‘’Notre objectif c’est de créer des emplois locaux’’, a soutenu le coordonnateur du Réseau national des acteurs de développement du Sénégal, appelant les jeunes à un retour à la terre.

‘’L’avenir de nos jeunes est au Sénégal. Les jeunes doivent  se former. Il y a des potentialités énormes chez nous. Il faut cultiver la terre’’, a-t-il suggéré.

Le Réseau national des acteurs de développement du Sénégal (RENAD) a été créé en 2010. Il regroupe divers acteurs de développement de différentes localités du Sénégal. Il a pour mission principale de contribuer à la lutte contre la pauvreté, à la promotion du genre et des cadres de vie, selon son coordonnateur.

MNF/AB

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un projet lancé à Dakar en vue d’une pêche durable et transparente

Dakar, 18 juil (APS) – La Coalition nationale pour la pêche durable (CONAPED) a proc…