Dakar, 17 mai (APS) – La princesse de Belgique, Son Altesse Astrid, va diriger une mission économique multisectorielle à Dakar, du 21 au 25 mai, a annoncé mercredi l’ambassadeur du Royaume belge au Sénégal, Hubert Roisin.

‘’Cette mission va compter 367 participants qui représentent 160 entreprises, 20 universités ou hautes écoles et une dizaine de fédération d’entreprises et de fonds d’investissement’’, a-t-il dit lors d’une conférence de presse préparatoire à cet évènement.

Selon lui, le roi et le gouvernement belge accordent un intérêt particulier à cette mission multisectorielle.

‘’Ces entreprises participent avec beaucoup d’intérêt à ces missions dans ce sens que le gouvernement belge et sa majesté le Roi y accordent un intérêt particulier et c’est pour cela que le Roi a demandé à sa sœur la princesse Altesse de conduire cette mission en son nom’’, a-t-il indiqué.

Le diplomate a assuré  que le président de la République Macky Sall a voulu accorder le plus haut statut à une visite officielle au Sénégal.

‘’Il est important pour la Belgique de continuer à développer ses liens historiques avec de nouveaux des pays africains et en particulier le Sénégal. C’est pour cela que le Sénégal a été choisi comme pays hôte de cette mission’’, a précisé Roisin.

L’ambassadeur a rappelé ”les bonnes relations” que le Sénégal et la Belgique entretiennent depuis 1960 avec une coopération diversifiée notamment sur le plan commercial.

‘’Nos exportations ont dépassé en 2022, le milliard d’euro soit plus de 700 milliards FCFA de flux commerciaux entre la Belgique et le Sénégal. Ce qui représente une augmentation de 30% d’exportation belge vers le Sénégal et de près de 10% des exportations sénégalaises vers la Belgique’’, a-t-il renseigné.

Il a estimé que le Sénégal est en phase de transition pour devenir un pays où il y a beaucoup d’opportunités en terme d’affaires.

C’est dans ce sens que les échanges commerciaux se font principalement dans les produits pétroliers et dérivés du pétrole, les matériels de transport, les machines et équipements, les métaux, industries pharmaceutiques, les produits alimentaires.

Les deux pays collaborent également dans les domaines de l’ingénierie, l’Eau, , l’immobilier, logistique, la production de chaux, la culture et le portuaire. Ce dernier point connait un investissement de plusieurs dizaines de millions notamment dans le port de Dakar. ‘’On est en train de dépenser 705 millions d’euro d’investissement soit 43 milliards FCFA’’, a-t-il relevé.

Cette mission de cinq jours va permettre aux deux pays de plancher sur la biothèque, la pharmacie, le logistique maritime, la femme et l’entreprenariat, les investissements industriels, les partenariats gagnant-gagnant.

Il est prévu 30 signatures de convention entre entreprises, les écoles et universités. Aussi, 500 entreprises sénégalaises sont inscrites lors des rencontres B to B en plus des 160 entreprises belges présentes. Plusieurs partenariats vont être renforcés et mis en valeur, a expliqué Hubert Roisin.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE / Microfinance : un rapport propose un allègement des taux d’intérêt débiteurs

Dakar, 25 juil (APS) – Un rapport du Fonds d’impulsion de la microfinance publié jeudi pro…