Thiès, 1-er juin (APS) – Une caravane de l’assurance maladie obligatoire des travailleurs a démarré jeudi à Thiès (ouest) son périple, dans le cadre d’un programme d’extension de cet élément de la protection sociale assuré par les institutions de prévoyance maladie (IPM).

A l’initiative de l’Institution de coordination de l’assurance maladie obligatoire du Sénégal (ICAMO), un atelier s’est tenu à cette occasion dans un hôtel de la ville avec la participation d’inspecteurs du travail, de partenaires sociaux, d’organisations patronales, d’employeurs, de syndicats de travailleurs entre autres acteurs issus des régions de Diourbel et Thiès.

‘’Quand on parle d’extension de la couverture maladie des travailleurs, c’est parce que quelque part on a constaté qu’il y a vraiment une évasion sociale en termes d’assurance maladie’’, a dit à l’APS en marge de cette rencontre, l’inspecteur du travail Toumani Diakhaté, chef de la division des IPM au ministère du Travail.

Pour lui, ‘’cette situation peut être due à la bonne foi ou à la mauvaise foi de certains employeurs’’.  M. Diakhaté a relevé que ‘’certains employeurs pensent que l’affiliation à une IPM n’est pas obligatoire, d’autres savent (qu’elle) est obligatoire, mais décident de ne pas la respecter’’.

D’où le ‘’décalage énorme’’ noté entre, d’une part, le nombre de travailleurs déclaré affiliés à la caisse de sécurité sociale et à l’IPRES, et d’autre part, celui déclaré des travailleurs affiliés à l’IPM. ‘’C’est pourquoi, a-t-il dit, nous avons misé davantage sur la sensibilisation, en associant les organisations patronales d’employeurs, les syndicats de travailleurs, les inspecteurs du travail et toutes les personnes ressources qui pourront apporter leur contribution à l’extension de la couverture maladie universelle’’.

Environ 150.000 travailleurs régis par le code du travail et de la marine marchande sont affiliés à une IPM, sur toute la population active qui en principe doit être déclarée dans une IPM, a noté l’inspecteur du travail.

Cette caravane vise à faire la promotion de l’IPM, notamment des IPM-secteur dans la région de Dakar ou encore d’IPM-région, dans les régions dépourvues d’IPM, pour jouer sur la loi du nombre.  Les inspecteurs du travail devraient prendre le relais de cette caravane en travaillant avec les différents acteurs impliqués.

Elle mettra l’accent  auprès des employeurs sur les avantages de l’IPM, à savoir son impact sur la santé et la productivité de leurs employés.

Selon lui, l’ICAMO, créée en 2015, a commis un consultant pour mener une étude sur l’évasion sociale. Cette enquête devrait permettre de déterminer, dans le détail, le nombre de travailleurs bénéficiant d’une IPM, le gap par rapport à la population active, mais aussi les causes de cette évasion sociale.

Après Thiès et Diourbel, suivront l’étape Kaffrine, Kaolack et Fatick, celles de la zone nord à savoir Saint-Louis-Matam et Louga et de la zone Sud Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

ADI/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Kaffrine : un élève meurt par noyade à Diogo

Kaffrine, 19 juil (APS) – Un élève de 15 ans est décédé, jeudi, par noyade, dans une…