Dakar, 27 juin (APS) – Le ministère de l’Education et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) sont en train d’élaborer une boîte à outils comprenant une plateforme numérique, des modules et un guide pour ‘’assurer la continuité des enseignements-apprentissages en situation d’urgence’’, a annoncé Malang Mané, chargé de programme à l’UNICEF.

Cette boite à outils est articulé autour de trois domaines précis relatifs à l’évaluation rapide de la situation d’urgence, à des modules à développer, à un guide sur la continuité pédagogique et un guide psychosocial permettant de suivre les impacts de la crise en milieu scolaire, a souligné M. Mané.

Il faisait une présentation jeudi à Dakar lors d’une rencontre intitulée ‘’Dialogue national sur la protection des enfants en situation d’urgence’’. Cette rencontre est organisée dans le cadre de la clôture d’un programme dénommée ‘’Protection des enfants et continuité des apprentissages en situation d’urgence’’ (PecaSu).

Le ministère de l’Education nationale, en collaboration avec l’UNICEF, est en train de travailler à la mise en place d’une plateforme numérique qui va permettre, en cas de situation d’urgence, de pouvoir de réaliser une évaluation rapide.

Des modules seront développés avec un kit pédagogique pour réfléchir à des solutions à apporter en cas d’urgence, comme lors de la pandémie de la Covid-19. Lors de cette crise sanitaire, les autorités éducatives s’étaient appuyées sur l’enseignement à distance pour la continuité des enseignements-apprentissages.

La boite à outils comprendra également un guide de soutien psychosocial pour la prise en charge des acteurs de l’école impactés par la crise, notamment les élèves et les enseignants, mais également des outils de suivi et d’évaluations des phénomènes qui se présentent à l’école, a expliqué Malang Mané.

C’est une panoplie d’outils que le ministère est en train de répertorier avec des ateliers de production, la mise en place d’une unité de coordination mais également des propositions d’arrêtés et même un décret pour une bonne gestion de ce mécanisme, a détaillé Malang Mané

Il a indiqué que le dispositif ‘’sera testé avec des simulations de situations d’urgence pour voir comment le système qui sera mis en place avec la plateforme va réagir face à certaines crises’’.

‘’L’éducation en situation d’urgence, de crise, ou post crise, est envisagée à la fois comme un outil de protection des enfants contre toutes formes d’exploitations et comme un dispositif essentiel pour répondre aux besoins psycho-sociaux des enfants’’, précise Elizabeth Massaly Senghor,  chargée de programme à la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep).

‘’Aujourd’hui, elle [l’éducation en situation d’urgence] légitime de nouvelles modalités d’intervention dans le champ éducatif avec comme principal défi la continuité des enseignements-apprentissages dans des conditions d’environnements sûrs et salubres’’, a- t-elle souligné.

La rencontre de deux jours est organisée à l’initiative de la Cosydep et de l’UNICEF. Elle fera l’évaluation des activités menées dans le cadre du projet ‘’Protection des enfants et continuité des apprentissages en situation d’urgence’’, au niveau des inspections d’académies de Dakar, Pikine, Guaédiawaye, Rufisque, Thiès, Diourbel, Ziguinchor, Sédhiou, Saint-Louis et Tambacounda.

Les recommandations issues de la rencontre appuieront certainement la finalisation de la boite à outils et seront adressées aux décideurs pour un renforcement des mécanismes de protection.

Une déclaration sera aussi faite vendredi, par le groupe d’élèves, membre des gouvernements scolaires venus des régions, pour prendre part à ce dialogue national multi-acteurs sur les défis et enjeux de la protection des enfants en situation d’urgence.

ADL/SBS/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Sédhiou : une fille de 10 ans meurt noyée dans un caniveau

Sédhiou, 16 juil (APS) – Une fille de dix ans s’est noyée cet après-midi dans un can…