Linguère, 25 juin (APS) – La Sénégalaise des eaux en milieu rural (SDER) a procédé au lancement officiel d’un “ambitieux projet de production et de distribution d’eau potable en milieu rural”, lundi, à Linguère, dans la région de Louga (nord-ouest).

“Ce projet vise à améliorer l’accès à une eau de qualité dans cette zone à vocation pastorale, confrontée à des défis récurrents liés à la gestion des infrastructures hydrauliques”, a expliqué le président-directeur général de la SDER, Mamadou Dia.

Il s’exprimait à l’issue d’un comité départemental de développement (CDD) consacré au lancement officiel des activités de ce projet de production et de distribution d’eau potable en milieu rural, en présence du préfet de Linguère, Modou Thiam.

Mamadou Dia a signalé que ce projet sera piloté par la Sénégalaise des eaux en milieu rural, en partenariat avec l’Office des forages ruraux (OFOR).

Il a souligné “les défis de gestion auxquels fait face le secteur”, avant de réaffirmer “l’engagement de la SDER à fournir un service de qualité, tout en mettant en avant son expérience nationale et internationale dans le domaine”.

Le préfet de Linguère, Modou Thiam, a noté que lors du CRD ayant marqué lancement du projet, “plusieurs préoccupations ont été exprimées par les populations locales, notamment celles concernant la fiabilité et le coût de l’eau dans les zones rurale”.

“La réforme hydraulique que nous entreprenons nécessite un engagement communautaire fort. C’est un combat qui demande des investissements substantiels, tant financiers que techniques, et c’est là une responsabilité de l’État à travers ses structures dédiées”, a-t-il relevé, tout en appelant “les comités de gestion des forages à une prise de conscience collective”.

Il a encouragé la SDER et l’OFOR à intensifier leurs efforts de communication et de sensibilisation pour assurer une compréhension optimale de la réforme hydraulique rurale par tous les acteurs impliqués.

Le secrétaire général de l’OFOR, Lamine Ka, a pour sa part présenté “les modalités de mise en œuvre du projet”, mettant l’accent sur une approche inclusive axée sur le recrutement local et le renforcement des capacités à travers des partenariats avec des institutions de formation.

Il a également annoncé la mise en place d’un laboratoire mobile pour assurer le contrôle continu de la qualité de l’eau.

Outre les sous-préfets des quatre arrondissements, des représentants des services techniques de l’État, des chefs de village, leaders religieux et coutumiers, ainsi que des membres des comités de gestion des forages ont participé à cette cérémonie de lancement.

Il y avait aussi des jeunes et des femmes, tous mobilisés autour de ce projet considéré comme d’un “enjeu crucial” pour le développement de Linguère.

ND/DS/ASB/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORTS / Football : le championnat 2024-2025 démarre le 30 septembre

Dakar, 16 juil (APS) – La saison 2024-2025 du championnat de football du Sénégal va …