Dakar, 31 août (APS) – Le ministère de l’Environnement, du Développement durable, et de la Transition écologique (MEDDTE) a développé plusieurs supports communicationnels et didactiques pour amener les populations à adopter davantage de comportements écocitoyens, a indiqué le directeur du Centre d’éducation et de formation environnementale (CEFE), Dr Gora Niang.

‘’Nous faisons ce travail d’impulsion de la politique de transition écologique du Sénégal en rapport avec d’autres départements ministériels ’’, a expliqué M. Niang dans un entretien accordé à l’APS.

Selon lui, il a récemment été ‘’mis en place’’ dans ce cadre, ‘‘une plateforme web numérique appelée +Aalam-bi+, un outil didactique qui renferme beaucoup d’enseignements sur l’environnement,  le développement durable et la transition écologique’’.

‘’Nous voulons, à travers cette plateforme, mettre à la disposition du public, des enseignants, des étudiants, un outil didactique où ils peuvent trouver des ressources pédagogiques sur l’environnement, le développement durable et l’éco-citoyenneté’’, a-t-il expliqué.

Il a indiqué que cette plateforme propose ‘’beaucoup de fiches pédagogiques et documents, des films élaborés par des techniciens du MEDDTE et d’autres experts des ministères de l’Energie, de l’Agriculture ou encore des Transports’’.

Au ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, le Centre d’éducation et de formation environnementale (CEFE) est le socle de la promotion de l’éducation à l’environnement, au développement durable et à l’écocitoyenneté.

Il élabore et met en œuvre une stratégie de formation et de renforcement des capacités en environnement et en développement durable, appuie les services du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) et les partenaires dans leurs actions de formation et d’éducation.

Le centre est également chargé de nouer des partenariats stratégiques autour de l’éducation à l’environnement et au développement durable, et de coordonner les actions d’éducation et de formation environnementales au sein de ce ministère.

‘’Nous visons, à travers nos actions de sensibilisation, le changement de comportement chez les populations, pour accompagner la transition écologique du pays’’, a-t-il insisté, appelant le citoyen à être bienveillant envers la nature, car n’ayant pas d’autre planète que la Terre.

Il a exhorté à utiliser les ressources naturelles de ‘’manière rationnelle grâce à un changement de comportement en adoptant l’éco-citoyenneté’’.

‘’Nous visons un changement positif des comportements, un changement écoresponsable, des attitudes écoresponsables, c’est-à-dire être responsable de nos actions sur l’environnement’’, a-t-il salué.

Il a indiqué qu’au-delà de la plateforme numérique “Aalam-bi”, d’autres programmes de renforcement de capacités, de formations adaptées au type de public (groupements féminins, élèves, élus locaux, fonctionnaires etc.), seront déroulés. C’est ainsi que le CEFE a mis en place dans des établissements scolaires le programme des ‘’mercredis verts’’.

Dans le cadre de ce programme, a-t-il expliqué, le CEFE reçoit des élèves le temps d’une après-midi à l’amphithéâtre du ministère d’une capacité de 300 places, pour projeter un film sur la dégradation de l’environnement, la pollution marine, le déboisement, ou sur d’autres formes de dégradation de l’environnement.

Le CEFE travaille ainsi en complémentarité avec l’école et les enseignants dans le cadre de l’éveil d’une conscience écoresponsable et de la promotion de l’écocitoyenneté. Cette année, dit-il, le centre est parvenu à toucher 10 établissements scolaires (collèges, lycées et écoles élémentaires) dans le cadre du programme des ‘’mercredis verts’’.

 

 Le programme ‘’bois d’école’’

‘’Outre le programme des +mercredis verts+, nous avons aussi pour les établissements scolaires, le programme des +bois d’école+’’, a-t-il informé. Celui-ci a remplacé à partir de 2000, le Programme ‘’Formation, information environnementale’’ (PFIE).

Logé au MEDDTE, ce programme participe à la promotion de l’écocitoyenneté à partir de l’école par la mise en œuvre d’activités pratiques éducatives, économiques sociales, environnementales, de reboisement, d’arboriculture, de jardinage, et de maraîchage.

Il a indiqué qu’une trentaine d’établissements scolaires ont bénéficié cette année d’activités de reboisement dans le cadre du programme ‘’bois d’école’’.

Quant au projet ‘’projet éco-geste’’, initié également par le CEFE, il vise à promouvoir l’éco-citoyenneté chez les agents de l’administration, dans les maisons, ou encore les écoles, a-t-il précisé.

L’objectif, selon lui, est de développer chez cette frange de la population, des réflexes et attitudes écoresponsables, de promouvoir des modes de consommation durables de l’énergie dans les bureaux, les maisons, en vue de réduire le montant des factures énergétiques.

Cette politique vise, dans le long terme, un changement positif des comportements individuels envers la nature et à faciliter la  transition écologique vers un modèle économique résilient au changement climatique, a-t-il ajouté.

‘’Un modèle économique où la biodiversité sera protégée, évite la pollution, réduit la dépendance aux énergies fossiles au profit des énergies renouvelables’’, a-t-il ajouté.

Mis en place en 2017 et logé au ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, le CEFE compte 15 agents.

AB/OID/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs

Dakar, 18 juil (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres et aér…