Tivaouane, 25 juin (APS) – Les habitants de Keur Sala Mbatta, un village rattaché à la commune de Tivaouane, dénoncent la dégradation de leurs conditions de vie avec notamment le manque d’eau et la pollution causée par les Industries chimiques du Sénégal (ICS).

Toutes les couches de la population de Keur Sala Mbatta se sont regroupées ce week-end à la place publique de ladite localité, pour dénoncer la ”situation désastreuse” de leur quartier dont l’existence est, selon ses habitants, menacée par la progression des activités des ICS près de leurs champs.

Selon Ogo Dalla Diop, porte-parole des habitants, Keur Sala Mbatta qui manque d’eau depuis 2017, est alimenté par un forage devenu ”presque impraticable”.  Ce manque d’eau a causé beaucoup de maladies et des pertes en vies humaines, a dit Diop, qui n’a pas manqué d’interpeller les autorités locales et administratives sur leur sort.

Le village, devenu un quartier de Tivaouane depuis 2012, ne compte plus que deux puits, dont les nappes phréatiques tendent à s’assécher à cause des forages réalisés par les ICS.

”Les populations de Keur Sala Mbatta ne peuvent plus continuer à vivre ainsi”, martèle Ogo Dalla Diop. Il demande que l’État fasse pression sur les ICS, afin que les agriculteurs soient indemnisés.

Pape Sala Khary Diop, venu représenter le chef du village à ce point de presse, déplore en plus du manque d’électricité, l’état défectueux des routes.

MKB/ADI/OID/SBS/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-BASKET / Coupe du maire de Dakar : le DUC s’adjuge le trophée pour la deuxième année consécutive

Dakar, 20 juil (APS) – L’équipe du Dakar université club (DUC) a remporté, samedi, p…