Thiès, 6 juil (APS) – Plusieurs catégories d’acteurs se sont mobilisées, samedi à Thiès, pour prendre part à la deuxième édition de la journée mensuelle de nettoiement, dénommée “Setal sunu reew”, une initiative du président Bassirou Diomaye Faye, a constaté l’APS.

Des agents de la SONAGED, du Cadre de vie, des soldats de la zone militaire N° 7, des membres d’organisations communautaires de base étaient à pied d’œuvre, pour nettoyer divers sites de la ville de Thiès.

“Avant cette journée, les dispositions avaient été prises, pour qu’il y ait mobilisation à Thiès, Tivaouane et à Mbour”, a dit l’adjointe au gouverneur Téning Faye Bâ, qui dirigeait une délégation supervisant ces activités.

Dans la ville de Thiès, le canal traversant le quartier Diakhao, y compris le camp militaire, jusqu’à Keur Mame Elhadji, obstrué à plusieurs niveaux parce que transformé en dépotoirs d’ordures par des riverains, était au cœur des opérations, dans la commune de Thiès Nord. A Thiès Est, il y a eu des mobilisations dans les marchés Moussanté et Grand Thiès, tout comme à Thiès ouest, a dit l’adjointe au gouverneur.

Des actes d’incivisme sont à l’origine de la stagnation d’eaux de pluie et d’inondations dans les quartiers, a relevé Téning Faye Bâ, accompagnée du responsable régional de l’ONAS, entre autres chefs de service, de membres du conseil municipal de la commune de Thiès Nord, dont dépend le quartier Diakhao.

Mme Bâ a invité les populations à faire preuve de “patriotisme”, pour rendre leurs quartiers attractifs, en évitant les branchements clandestins sur le réseau d’assainissement, mais aussi en se gardant de jeter des ordures dans les canaux d’évacuation.

Elle les a exhortées à contribuer à la salubrité publique, après les efforts de l’Etat en matière d’équipement, à travers la SONAGED qui met à leur disposition des camions de ramassage d’ordures, des bacs, etc.

Elle a prôné une revivification de cette tradition qui consistait à balayer devant sa porte chaque matin, et cette concurrence saine entre quartiers, qui rendaient nos rues propres.

“La brigade régionale d’hygiène, en relation avec l’ONAS, a décidé de renforcer les patrouilles nocturnes, parce qu’on a remarqué que les gens attendent la nuit pour se brancher clandestinement sur le réseau, ou y jeter des ordures”, a dit Mme Bâ. Elle a promis des mesures fermes à l’endroit des contrevenants qui seraient pris en flagrant délit, conformément aux instructions reçues.

Thioro El Mansour Dia, première adjointe au maire de Thiès Nord, a salué la belle mobilisation des habitants de Diakhao, les invitant à être les sentinelles de leur propre cadre de vie, en dénonçant ceux qui viennent jeter des ordures dans leur canal.

Elle assure que sa municipalité est prête à remettre du petit matériel à toutes les associations de quartier qui veulent organiser des actions de nettoiement.

Certains riverains de Diakhao ont plaidé face à des journalistes pour la re-fermeture de la dalle couvrant le canal qui passe devant chez eux. Depuis les deux ans qu’elle a été enlevée, tout le monde court  des risques, notamment les enfants, a dit Mayacine Tall.

Il déplore le fait qu’après le curage du canal il y a deux ans, les ordures qui en étaient extraites, avaient été laissées sur place, encourageant d’autres personnes à venir y jeter leurs déchets.

Adja Maïmouna Diaw déplore les mauvaises odeurs qui se dégagent de l’ouvrage décapé, préconisant une fermeture partielle, en y prévoyant, à certains endroits, des grilles où les ménages sans puisards pourraient déverser leurs eaux usées.

ADI/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-EMPLOI / Les nouvelles orientations du 3FPT présentés aux acteurs de Thiès

Thiès, 24 juil (APS) – Le directeur général du Fonds de financement de la formation …