Tambacounda, 9 août (APS) – Le Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders (ROAJEFL) a organisé mercredi une campagne de sensibilisation sur les violences faites aux femmes et filles atteintes d’albinisme, a constaté l’APS.

La campagne a été initiée à travers une table ronde en collaboration avec l’Union des albinos de la région de Tambacounda (URAT). Elle a pour thème: ”Halte aux violences faites aux albinos”.

”Nous avons constaté qu’il y a une minorité de la population qui est en train de vivre des violences, notamment les jeunes filles et les jeunes femmes atteintes d’albinisme”, a déclaré  la chargée de plaidoyer au ROAJEFL, Kadidiatou Diébaté, soulignant que les discussions ont révélé que cette catégorie de la population est réellement victime de violences.

Selon elle, ”des personnes ont témoigné sur le fait qu’elles ont été victimes de violences, surtout à l’approche de joutes électorales”.

”Aussi, les témoignages recueillis ont montré qu’il est arrivé qu’on leur demande des mèches de cheveux ou qu’ils échappent à des tentatives d’enlèvement”, a-t-elle rapporté.

Kadidiatou Diébaté a ajouté que c’est la raison pour laquelle, en prélude de la prochaine élection présidentielle, le Réseau ouest africain des jeunes femmes leaders a décidé d’organiser cette sensibilisation.


”Lorsque les périodes électorales s’approchent, on n’ose même pas sortir de chez nous, on nous dit : faites attention, ne sortez pas à telle heure”, a pour sa part renseigné la coordonnatrice de l’URAT, Fatoumata Soumaré.

Elle souligne qu’être albinos ”n’est ni une source de bonheur, encore moins une source de malheur”.

BT/OID/AKS

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans REGIONS

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Touba abrite la cérémonie officielle de la journée nationale de l’arbre, le 4 août prochain (officiel)

Diourbel, 18 juil (APS) –  Le gouverneur de la région de Diourbel (centre), Ibrahima…