Dakar, 19 juin (APS) – Le cumul des subventions à l’énergie sur les trois dernières années s’élève à 1800 milliards de FCFA, a indiqué le chef de la Mission du Fonds monétaire international (FMI), au Sénégal, Edouard Gamayel, invitant les autorités à privilégier des subventions ciblées.

”Si nous prenons le cumul des trois dernières années, les subventions à l’énergie c’est 1800 milliards de FCFA”, a-t-il révélé lors d’une conférence de presse.

Présentant la 2e revue du programme des réformes économiques du gouvernement du Sénégal soutenu par le FMI, il a indiqué que ces subventions non ciblées sont très coûteuses pour le budget et empêchent de “dépenser sur l’éducation, la santé, les investissements…”

Selon lui, des institutions comme le FMI, les ambassades n’ont pas besoin de ces subventions dont elles sont aujourd’hui bénéficiaires.

Le fonctionnaire du FMI estime que l’assainissement des finances publiques devrait continuer en 2024-2025 à 4 niveaux.

Il s’agit de ”la mobilisation des recettes fiscales pour atteindre l’objectif du gouvernement de 20%, la rationalisation des exonérations qui pèsent beaucoup sur le budget, occasionnant un manque à gagner estimé entre 800 à 900 milliards de FCFA”.

Edouard Gamayel a également cité “la réduction progressive des subventions à l’énergie qui sont non ciblées et très coûteuses”.

“Cette année, fait-il savoir, ces subventions vont coûter au-delà de 500 milliards de FCFA”.

Il y a aussi “l’augmentation des dépenses sociales”. Selon lui, “il est important de continuer à les augmenter pour aider les ménages vulnérables”.

CS/OID/ASB

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DIVERS / Sédhiou : une fille de 10 ans meurt noyée dans un caniveau

Sédhiou, 16 juil (APS) – Une fille de dix ans s’est noyée cet après-midi dans un can…