Dakar, 26 juin (APS) – Le Programme des médicaments, technologies et services pharmaceutiques (Mtaps) a réussi à installer, en six ans, des habitudes et des aptitudes permettant de changer les comportements dans les structures sanitaires sénégalaises, selon le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Serigne Mbaye.

‘’Pendant toute la durée de sa mise en oeuvre, le programme a pu former le personnel de santé, installer des habitudes et des aptitudes qui permettent de changer les comportements au niveau des structures sanitaires et de mieux accueillir les populations‘’, a souligné M. Mbaye.

Il présidait mardi, à Dakar, la cérémonie officielle de clôture du Mtaps, lancé en septembre 2018 avec comme objectif d’aider les pays à faible revenu et intermédiaire à renforcer leurs systèmes pharmaceutiques.

Il a indiqué que ce projet ‘’a permis au ministère de la Santé de prendre des axes très forts de la lutte antimicrobienne, mais également la protection contre les infections avec des expériences dans les hôpitaux à Dakar et dans les régions’’.

Serigne Mbaye a lancé un appel à tous les acteurs pour ”le maintien des acquis, des habitudes et des aptitudes acquises”.

Il s’agit d’éviter de perdre tout ce qui a été fait depuis le début de ce projet, notamment les cinq millions de dollars d’investissement qu’il a nécessités, soit plus de trois milliards de francs CFA.

Grâce à cet appui financier, le ministère a pu ”relever de nombreux défis, notamment dans l’utilisation rationnelle des antimicrobiens dans les établissements de santé et dans la gestion des déchets biomédicaux lors de l’épidémie de COVID-19′, a-t-il relevé.

Il a ajouté que ”les initiatives de prévention et de contrôle des infections (PCI) mises en œuvre par le programme ont considérablement amélioré les capacités à prévenir les infections et à protéger nos populations’’.

A travers ce projet, I’USAID a contribué à la préparation et à la riposte aux fièvres hémorragiques virales et à la riposte contre la COVID-19’’,

”La clôture de ce projet ne marque pas la fin de notre engagement, mais plutôt le début d’une nouvelle phase de collaboration. Les fondations solides posées par le projet Mtaps constituent un tremplin pour de futures initiatives’’, déclare la directrice santé de l’USAID, Nora Madrigal

Selon le rapport sur les résultats, 13 établissements de santé  de huit régions ont été dotés de comités sur la prévention contre les infections.

Le projet a aussi permis de rendre disponibles 17 formateurs en gestions des antimicrobiens. Par ailleurs,  32 594 boîtes de sécurité COVID-19  ont été correctement éliminées dans six régions.

Lancé en septembre 2018, le projet Mtaps est financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID). Il est mis en œuvre par l’organisation Management Sciences for Health (MSH).

Il est considéré comme un “partenaire stratégique dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens et dans la prévention et le contrôle des infections”

SKS/ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORT / Phases nationales de Navétanes: l’organisation retirée à la région de Matam pour non-respect des cahiers de charge

Matam, 24 juil (APS) – L’organisme national de coordination des activités de v…