Dakar, 17 oct (APS) – Le chiffre d’affaires du secteur postal est en progression depuis 2020, passant de treize (13) milliards FCFA à 17 milliards de FCFA en 2022, a déclaré mardi à Dakar le Directeur général de l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Abdou Karim Sall.

‘’En 2020 on était à treize (13) milliards FCFA, en 2021 c’est quinze (15) milliards et en 2022 on était à dix-sept (17) milliards Fcfa’’, a-t-il indiqué, estimant que ‘’c’est un secteur non négligeable’’.

Selon lui, ‘’c’est vingt (20) entreprises qui constituent la société nationale La poste qui génèrent ce chiffre d’affaires en progression continue depuis 2020’’.

Abdou Karim Sall s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de la première édition du forum sur le secteur postal.

‘’Ce premier forum de l’ARTP consacré au secteur postal se veut une rencontre de discussions, d’échanges et de partage entre partenaires d’un même écosystème’’, a-t-il souligné.

Pour lui, ‘’l’amélioration du bien-être de nos concitoyens est fortement liée au développement de l’économie numérique, en particulier à notre capacité de façonner la transformation digitale de notre pays’’.

M. Sall a souligné que ‘’l’ARTP entend promouvoir un dialogue profond et fécond entre acteurs fortement partenaires dans la quête de mettre à la disposition des usagers ou des consommateurs des produits et services postaux de qualité, conformes aux meilleures exigences du moment et adaptés à leurs besoins’’.

‘’La démarche inclusive et participative toujours adoptée par l’ARTP pour réfléchir et trouver ensemble des solutions consensuelles aux problématiques des secteurs régulés’’, a t-il dit.

Pour lui, ‘’cette concertation avec les acteurs de l’industrie postale sur la transformation digitale apportera à nos concitoyens les solutions à leurs préoccupations et à notre économie les ressorts nécessaires à son émergence’’.

‘’Le thème de l’édition 2023 portant sur ‘Secteur postal : une transition au service d’une économie numérique et durable’ est une invite à nous réunir et nous projeter, ensemble, dans une démarche prospective, sur l’avenir de notre secteur’’, a ajouté M. Sall.

A son avis, ‘’le secteur postal est, depuis plusieurs années, traversé par une révolution numérique, entraînant des bouleversements en profondeur de nos aptitudes et attitudes’’.

Ce bouleversement ”met aussi à rude épreuve nos acquis et réflexes, rend obsolète nos habitudes professionnelles’’, a t-il poursuivi.

Selon lui, ”l’ARTP s’est engagée à étudier et à mener des discussions, avec toutes les parties prenantes, pour la mise en œuvre de leurs idées sur les perspectives de développement des produits et services postaux au Sénégal qui seraient retenues’’.

‘’Ce dialogue, que nous voulons institutionnaliser, nourrit les réflexions de régulation de l’ARTP et contribue à orienter l’action du régulateur’’, a conclu M. Sall.

 

CS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-EXAMENS / / BFEM : 11.716 candidats inscrits dans la région de Diourbel (IA)

Diourbel, 21 juil (APS) – La région de Diourbel compte pour la session 2024 de lR…