Saint-Louis, 17 juin (APS) – Cheikh Ahmed Tidiane Diallo, imam de la grande mosquée de Saint-Louis, a rappelé, lundi, le sens de la fête de l’Aïd el Kébir, soulignant qu’elle pas une obligation pour le musulman qui n’en a pas les moyens.

”La tabaski n’est pas une obligation dans la religion musulmane. Elle est prescrite pour ceux qui en ont les moyens et les autres en sont dispensés”, a dit l’Imam rappelant que le prophète Mohamed (PSL) avait fait le sacrifice pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir un bélier.

Selon lui, ”les gens abordent le sujet avec passion et ne se réfèrent plus aux prescriptions divines. Les cinq prières et le jeun ne sont pas observés par certains qui pourtant font tout pour sacrifier un mouton”.

”C’est plutôt un problème de société et les gens regardent sur leur voisinage pour mener leurs actions”, a dit l’imam après avoir dirigé la prière de l’Aïd.

Il a lancé un appel aux saint-louisiens éparpillés à travers le monde pour un retour à la maison le jour de la Tabaski pour redorer le blason de la vieille ville.

”Saint-Louis se meurt et ses fils doivent venir à son secours”, a dit l’Imam Diallo pour qui l’ancienne capitale du Sénégal ”se vide de ses habitants”.

AMD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / Kédougou : l’IEF de Saraya récompense ses meilleurs élèves

Kédougou, 14 juil (APS) – L’Inspection de l’éducation et de la formation de Saraya a…