Saint-Louis, 5 juil (APS) –  Trois cents à quatre cents tonnes de déchets sont collectées quotidiennement par jour dans la commune de Saint-Louis, par la Société nationale de gestion intégrée des déchets (SONAGED), a indiqué jeudi son délégué régional, Amadou Baba Fall Diattara.

‘’Actuellement, nous collectons 300 à 400 tonnes de déchets par jour’’, a-t-il dit, lors d’un entretien accordé à l’APS, en prélude à la deuxième journée nationale d’investissement humain, dont la cérémonie officielle de lancement se tiendra samedi à Saint-Louis.

‘’Le tonnage qui est mis en décharge est en constante évolution. Donc le défi aujourd’hui, c’est d’étendre vraiment notre taux de couverture, pour permettre à la population d’avoir une alternative pour se débarrasser des ordures’’, a-t-il ajouté.

Il a relevé que ce tonnage connaît une hausse lors des journées de nettoiement ou de fêtes religieuses, comme la Korité, ou la Tabaski. ‘’Cette surproduction de déchets notée chaque mois dans la ville peut s’expliquer aussi par l’augmentation de la population de Saint-Louis, favorisée par l’urbanisation galopante’’, a-t-il ajouté.

Face à cette surproduction de déchets,  l’antenne nord de la Sonaged met en place généralement ‘’une stratégie de déploiement’’ destinée à  maîtriser ces débordements éventuels, a-t-il indiqué.

‘’Le défi pour la Sonaged,  c’est de pouvoir également harmoniser les opérations de collecte avec les groupements d’intérêt économique (GIE) et les privés, pour permettre à la population d’avoir d’autres alternatives pour se débarrasser des ordures’’, a-t-il souligné.

Le délégué régional nord de la SONAGED a en outre insisté sur la nécessité d’assurer un lien entre les opérations de collecte et de pré-collecte des déchets.

Le Premier ministre Ousmane Sonko préside samedi, à Saint-Louis, le lancement officiel de la deuxième journée nationale de nettoiement, initiée par le président de la République, Bassirou Diomaye Faye.

Cette deuxième journée, comme la première édition lancée le 1er juin dernier par le président de la République, Bassirou  Diomaye Faye,  à Thiaroye Gare, dans le département de Pikine,  est centrée autour de la question des inondations.

Elle vise à faire en sorte que la population participe activement, avec les structures concernées de l’Etat, à la gestion et  à la prévention des inondations.

CGD/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORT / Phases nationales de Navétanes: l’organisation retirée à la région de Matam pour non-respect des cahiers de charge

Matam, 24 juil (APS) – L’organisme national de coordination des activités de v…