Dakar, 2 juil (APS) – Le directeur général de la RTS, Pape Alé Niang, a déclaré avoir suspendu l’application de l’accord d’entreprise conclu le 29 mars dernier entre son prédécesseur et le Syndicat national des professionnels de l’audiovisuel public (SYNPAP), en attendant l’entrée en vigueur du décret censé l’encadrer.

Des travailleurs de l’audiovisuel public membres du SYNPAP ont dénoncé la décision du nouveau patron de l’entreprise, lors d’un sit-in.

‘’J’ai pris la décision de suspendre l’application de l’accord d’entreprise du 29 mars 2024 en attendant l’effectivité du décret’’ prévu pour l’accompagner, a déclaré Pape Alé Niang dans un communiqué parvenu à l’APS.

Selon lui, l’application de l’accord d’entreprise en question va engendrer des dépenses supplémentaires de 1,8 milliard de francs CFA.

‘’Cet accord, s’il est appliqué dans toutes ses clauses, aura une incidence financière annuelle de 1,8 milliard de francs CFA’’, a fait valoir le directeur général de la RTS.

Pour l’année en cours déjà, cet accord aura ‘’un impact de 1 milliard 350 millions de francs CFA’’, a ajouté le journaliste et ancien patron du site d’information Dakar Matin (privé), nommé directeur général de l’audiovisuel public en avril dernier.

Conclu entre l’ex-directeur général de la RTS, Racine Talla, et le SYNPAP, l’un des syndicats de la société nationale de radiotélévision, l’accord est ‘’adossé à un décret d’application signé [le] 27 mars 2024 par le président de la République sortant’’, Macky Sall, a écrit Pape Alé Niang.

Il soutient que même l’arrêté interministériel censé fixer ‘’les modalités de versement’’ des fonds octroyés par ledit accord n’a pas encore été signé.

‘’Il n’est pas question que l’accord d’entreprise soit remis en cause par le directeur général’’

Pape Alé Niang soutient qu’il attendra ‘’que la soutenabilité de cet accord soit garantie’’ d’abord, pour veiller à son application.

Il dit avoir entrepris ‘’une démarche visant à optimiser […] les ressources’’ de l’entreprise, en ce qui concerne les voitures, le carburant et le téléphone surtout, avec l’aide des ‘’services compétents de la RTS’’.

C’est la raison pour laquelle ‘’253 lignes’’ téléphoniques ‘’ont été suspendues’’, a déclaré Pape Alé Niang.

Concernant les programmes de la radio et de la télévision publiques, ‘’des actions concrètes sont en train d’être [menées] pour réconcilier la RTS avec les citoyens, par des contenus tenant compte du pluralisme, sur tous les plans’’, a-t-il ajouté.

Lors du sit-in tenu dans les locaux de l’entreprise, ce mardi, des travailleurs de l’audiovisuel public ont dénoncé la suspension de l’accord d’entreprise signé avec Racine Talla. Ils disent envisager de saisir le tribunal du travail en vue d’un arbitrage.

‘’Il n’est pas question que l’accord d’entreprise soit remis en cause par le directeur général. Il n’en est pas question !’’ a soutenu le SYNPAP lors d’une conférence de presse.

Ses dirigeants disent bénéficier du soutien de l’UNSAS, l’une des principales confédérations syndicales du pays, pour obtenir gain de cause.

MK/FKS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL-ÉNERGIE-INFRASTRUCTURES / Transport de l’électricité : Le sous-secrétaire d’État américain Kurt Campbell ‘’enthousiasmé’’ par l’état d’avancement du projet

Dakar, 17 juil (APS) – Le sous-secrétaire d’État américain, Kurt Campbell, s’est dit…