De l’envoyé spécial de l’PS : Abdou Kogne Sall

Nouakchott, 29 juin (APS) – Les électeurs mauritaniens établis à Nouakchott, la capitale, ont commencé à accomplir leur devoir civique dans les différents centres électoraux où le vote a bien démarré à 7 heures, a constaté l’APS.

Bon nombre de ces électeurs vêtus en boubou traditionnel mauritanien ont dès l’ouverture des bureaux commencé à voter dans un climat de sérénité.

Le calme et la sérénité régnaient à l’ouverture des bureaux de vote tandis des éléments des forces de sécurité quadrillaient les différents axes de la ville.

Près de deux millions d’électeurs mauritaniens se rendent aux urnes ce samedi pour élire un président de la République parmi sept candidats, dont le chef de l’Etat sortant, Mohamed Ould Al Ghazouani.

Arrivé au pouvoir en 2019 à la faveur d’une première transition démocratique, le président Al Ghazouani brigue un second mandat.

Le militant anti-esclavagiste, Birahim Da Abeid, arrivé deuxième de la précédente élection présidentielle, avec plus de 18 % des voix, est présenté comme le principal adversaire du président sortant à cette élection.

Mohamed Lemine Murtaji Ould Wafi, Hamadi Ould Sidi El Mokhtar, Mamadou Bocar Ba, le professeur Outama Soumaré et Mouhameden Mbareck sont les autres candidats à ce scrutin.

Vendredi, le porte-parole de la Commission électorale indépendante (CENI), Mohamed Taqiyouallah Aladham, cité par l’Agence mauritanienne d’information (AMI) a assuré que  “toutes les conditions étaient réunies pour permettre aux électeurs de s’exprimer par les urnes”, garantissant notamment “la tenue d’un scrutin libre et impartial”.

AKS/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / Kédougou : l’IEF de Saraya récompense ses meilleurs élèves

Kédougou, 14 juil (APS) – L’Inspection de l’éducation et de la formation de Saraya a…