Saly, 4 sept (APS) – Le directeur exécutif du Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine (PRCM), Ahmed Senhoury, a plaidé, lundi, à Saly (ouest), pour la ‘’redynamisation’’ du secrétariat du mémorandum d’Abidjan sur la protection des tortues marines, lesquelles sont menacées, selon lui, par une exploitation excessive et une dégradation de leur habitat.

‘’Nous plaidons pour la redynamisation du secrétariat chargé de la coordination de ce mémorandum et de la mise en œuvre de son plan d’action’’, a dit M. Senhoury lors de l’ouverture des travaux de la Semaine de la mégafaune marine.

Cette rencontre se poursuivra jusqu’à jeudi. Elle est organisée par le PRCM, une coalition d’acteurs travaillant sur les problématiques du littoral ouest-africain, au Cap-Vert, en Gambie, en Guinée, en Guinée-Bissau, en Mauritanie, au Sénégal et en Sierra Leone.

Le PRCM a manifesté la volonté de rendre opérationnel le mémorandum d’Abidjan sur la protection des tortues marines.

Fodé Fall, le directeur de cabinet du ministre sénégalais de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, a alerté sur la quantité de tortues capturées le long de la côte atlantique.

Il a déploré l’‘’exploitation excessive’’ des tortues marines dans les pays d’intervention du PRCM.

‘’Cette réunion […] est une opportunité pour relever le défi de la survie des tortues marines, à travers l’adoption du plan de conservation et de gestion révisé du mémorandum d’Abidjan’’, a souligné M. Fall.

L’Afrique abrite le quart des 4.700 espèces de mammifères qui existent sur la terre, en plus de 2.000 espèces de poissons, d’autant d’espèces d’oiseaux et d’un millier d’espèces d’amphibiens, selon Ahmed Senhoury.

Le continent concentre ‘’une mégafaune riche et diversifiée’’, qui est victime de la surpêche, de la pêche illégale, de plusieurs formes de pollution et de la réduction des habitats naturels, a signalé M. Senhoury.

Les travaux du PRCM à Saly porteront également sur la préservation du dauphin à bosse de l’Atlantique, une espèce en ‘’danger critique d’extinction’’.

Les stratégies de gestion et de conservation des requins et des raies dans le golfe de Guinée seront également abordées, selon le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine.

MF/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…