Dakar, 8 août (APS) – La première édition de la semaine nationale de l’état civil s’ouvre officiellement ce mardi dans le but de mieux sensibiliser le public sur l’importance de l’état civil en vue d’accroitre la couverture nationale et améliorer le système avec des statistiques vitales, a appris l’APS de l’Agence nationale de l’état civil (ANEC).

Lancée vendredi à Dakar, la semaine nationale de l’état civil s’ouvre ce mardi jusqu’au 17 aout 2023 sur le thème “La digitalisation des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil : l’opportunité d’accroitre la couverture nationale et d’améliorer la qualité et l’actualité des données”.

“L’enregistrement à l’état civil est une condition essentielle à la promotion de l’égalité de genres et de l’autonomisation des femmes. Il suppose un accès plus large à l’éducation, particulièrement dans les zones rurales, à des emplois formels, à la citoyenneté active”, a indiqué le directeur de cabinet du ministre des Collectivités territoriales.

“Nous ne pouvons pas parler de développement sans un bon système d’enregistrement de l’état civil, une problématique qui touche tant au droit humain, qu’aux conditions de la démocratie et d’un développement durable”, a-t-il ajouté lors de la cérémonie de lancement vendredi dernier.

Pape Sambaré Ndiaye a estimé que “les systèmes d’état civil constituent le fondement des écosystèmes d’identité nécessaires pour améliorer la prestation de service à l’ensemble de la population”.

Il a annoncé à ce sujet “qu’un vaste chantier de modernisation et de digitalisation a été engagé dans le cadre du programme ‘Nekkal’, piloté par l’Agence nationale de l’état civil avec la numérisation des registres d’état civil”.

“A ce jour, plus de 8 millions d’actes ont été numérisés par l’ANEC. Une application de gestion des faits d’état civil est en train d’être expérimentée dans les communes de Touba, Saint Louis, Malicounda, Grand-Yoff, Pikine Ouest, Yeumbeul Nord”, a fait savoir le directeur.

En plus de l’application, le directeur de cabinet du ministre des Collectivités territoriales a rappelé que l’ANEC a aussi lancé il y a quelques jours, le processus de mise en place d’une plateforme des usagers qui permettra aux citoyens de pouvoir demander un acte d’état civil “”sans avoir à se déplacer”.

Les représentants de l’Union européenne, de l’Unicef,  des partenaires du développement et ceux de l’organisation de la société civile, sont impliqués dans les initiatives et activités de cette semaine nationale consacrée à l’état civil.

NAN/SBS/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Nettoiement : le collectif des concessionnaires en grève illimitée à partir de jeudi (secrétaire général)  

Dakar, 22 juil (APS) – Le collectif des concessionnaires du nettoiement, a décidé d’…