Podor, 11 oct (APS) – La campagne ‘’Octobre Rose’’ lancée jeudi dernier dans le district sanitaire de Podor (nord) est un ‘’moment phare’’ pour plus d’actions en faveur de la lutte contre les différentes formes de cancers gynécologiques, a déclaré à l’APS, Hadja Ndiaye Sall, coordinatrice de la santé de reproduction.

‘’Cette campagne est un moment phare pour renforcer la sensibilisation et plaidoyer pour plus d’actions en faveur de la lutte contre ces maladies’’, a dit Mme Sall.

Dans le cadre de l’édition 2023 de la campagne ‘’Octobre Rose’’, le district sanitaire de Podor organise depuis jeudi dernier des activités de sensibilisation contre les cancers du col de l’utérus et du sein. Elles vont se poursuivre jusqu’au 28 octobre, date de clôture officielle de la campagne de lutte contre ces cancers.

Plusieurs causeries, conférences publiques, des séances de dépistages sont au programme pour célébrer Octobre rose dans dix-sept localités polarisées par le district sanitaire de Podor, a détaillé la présidente de l’amicale des sages-femmes du district sanitaire de Podor.

‘’C’est un moment phare dans nos activités de mobilisation sociale pour lutter contre ces fléaux que constituent ces maladies gynécologiques au Sénégal et Podor n’est pas épargné’’, a-t-elle souligné.

‘’Nous avons fini d’inclure dans nos activités de routine les séances de sensibilisation de masse et individuelle sur les différentes formes de cancers gynécologiques qui affectent spécifiquement les femmes dont celui du col de l’utérus et le sein’’, a fait savoir la maîtresse sage-femme du centre de santé de Podor.

Ce sont des pathologies qui affectent les femmes de la zone, ‘’même si nous ne disposons pas de statistiques sur le nombre de cas avérés’’, a-t-elle fait remarquer.

‘’Cependant nous avons dépisté, entre les 5 et 8 octobre, 462 femmes pour les deux formes de cancers (sein et col de l’utérus) et vaccinées 132 jeunes filles contre le cancer du col de l’utérus pour les deux premiers’’, a-t-elle informé.

‘’Les chiffres sont très difficiles à avoir parce que si nous rencontrons des cas suspects nous les envoyons à Saint Louis pour confirmation ou non”, a justifié Hadja Ndiaye Sall.

Elle a précisé que ces activités sont menées au centre de santé Ahmadou Malick Gaye de Podor et sur les trente-neuf (39) postes de santé et les trente-huit (38) maternités que compte le district sanitaire de Podor.

Selon elle, les dépistages sont régulièrement effectués dans les dites infrastructures, même en dehors de la campagne ‘’Octobre Rose’’.

En même temps, a-t-elle salué, le district, dans le cadre de la prévention, fait un travail important. ‘’Nous vaccinons également au HPV (papillomavirus humain) depuis 2019 les jeunes filles âgées entre 9 et 14 ans contre le cancer du col de l’utérus’’, a informé la maitresse sage-femme.

Le travail se fait sur l’étendue du district qui englobe le centre hospitalier régional de Ndioum, selon elle.

AHD/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Bassirou Diomaye Faye reçoit une invitation officielle de Xi Jinping pour une visite d’Etat en Chine

Dakar, 24 juil (APS) – Le président Bassirou Diomaye Faye a reçu des mains du vice-ministr…