Dakar, 21 août (APS) – Plus deux millions d’enfants vulnérables touchés par la crise institutionnelle du Niger, ont “désespérément” besoin d’aide humanitaire, a déclaré lundi, le représentant du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Niger, Stefano Savi qui se dit préoccupé par la situation actuelle dans ce pays.

‘’À l’heure actuelle, plus de deux millions d’enfants ont été touchés par la crise et ont désespérément besoin d’une aide humanitaire’’, a dit M. Savi dans une déclaration publiée sur le site d’information de l’organisation onusienne.

‘’La situation actuelle est très préoccupante et aggrave une situation humanitaire déjà désastreuse dans ce pays où la prévalence de la malnutrition sévère chez les enfants est extrêmement élevée, l’une des pires en Afrique de l’Ouest et du Centre’’, a-t-il indiqué, alertant sur les graves conséquences de la crise actuelle sur des millions d’enfants vulnérables dans le pays.

Le représentant de l’UNICEF a prévenu qu’‘’avec les récentes pénuries d’électricité, dont dépendent 95 % des infrastructures de la chaîne du froid du système de santé, il est nécessaire de faire davantage pour s’assurer que les vaccins infantiles et les autres fournitures de santé ne soient pas compromis’’.

Il  se dit également préoccupé par les conséquences de la fermeture des frontières sur l’approvisionnement du pays en ‘’fournitures vitales’’.

‘’À l’heure actuelle, l’UNICEF dénombre 2 conteneurs bloqués à la frontière du Bénin avec des équipements essentiels au maintien de la chaîne du froid, 19 conteneurs bloqués dans le port de Cotonou, avec des équipements de vaccination et de maintien de la chaîne du froid ‘’, a-t-il signalé. Il y a ‘’29 conteneurs destinés au Niger, actuellement bloqués en haute mer, contenant des aliments thérapeutiques et des seringues’’, a-t-il ajouté.

Pour Stefano Savi, ‘’ces approvisionnements vitaux pour le traitement de la malnutrition et la vaccination des enfants que nous soutenons risquent de perdre leur efficacité si leur entrée au Niger est encore retardée et s’ils restent exposés à des conditions inadéquates’’.

L’UNICEF, dit-il, appelle les acteurs clés de cette crise à laisser des couloirs pour faciliter l’accès aux travailleurs humanitaires afin que les fournitures parviennent en toute sécurité aux enfants les plus vulnérables et à leurs familles.

Il demande également aux bailleurs de protéger les fonds humanitaires des sanctions multilatérales ou unilatérales.

FD/AB/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-FORMATION / Kaffrine: 21 acteurs culturels formés aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel

Kaffrine, 13 juil (APS) – Vingt-et-un acteurs culturels de la région de Kaffrine(cen…