Thiès, 14 sept (APS) – Plusieurs participants à la réunion préparatoire du Gamou de Ndiassane ont recommandé au comité d’organisation dudit évènement religieux d’élaborer un programme spécial pour réaliser à court ou moyen terme un ensemble d’infrastructures dans le fief de la communauté khadre.

“Etant donné ce que l’Ageroute a dit en matière d’entretien, nous avons demandé pour le reste au comité d’organisation de confectionner un programme routier à nous soumettre et qu’on transmettra à M. le ministre en charge des Infrastructures qui pourrait être, en cas de validation, être réalisé dans le court ou moyen terme“, a dit le gouverneur Alioune Badara Mbengue.

Le représentant de l’Ageroute, répondant aux interpellations de membres du comité d’organisation, qui reprochaient à cette structure étatique de n’avoir pas réalisé de nouvelle route à Ndiassane depuis 2016, a précisé que ces actions ne relèvent pas des prérogatives de l’Ageroute.

Toutefois, c’est dans le cadre d’un programme spécial qu’elle a été autorisée à  réaliser des tronçons de route. D’ailleurs l’Ageroute ne dispose plus d’enveloppe pour faire certains “entretiens lourds“ dont elle se chargeait grâce au Fonds d’entretien routier (FERA).

La même recommandation  de confection d’un plan est aussi “valable“ pour une autre doléance relative à l’abattoir moderne demandé par Ndiassane et qui avait déjà été posée l’année dernière, a dit le gouverneur.

Relevant avoir préconisé l’année dernière avoir conseillé à Ndiassane d’anticiper, en cherchant un site pour accueillir cette infrastructures,  le gouverneur a réitéré la même recommandation à l’endroit de la mairie et du comité d’organisation. “A partir de ce moment, vous ferez la demande et nous allons appuyer“, a dit Mbengue, relevant que “compte tenu de la situation de Ndiassane, des abattoirs modernes feraient l’affaire“.

A propos du centre commercial demandé pour abriter le marché malien de Ndiassane et désengorger la cité lors du Gamou, le comité a été invité à s’approcher du service régional du commerce pour savoir la conduite à suivre.

Le chef du service régional du commerce Khadim Ndiaye a précisé que l’Etat ne construit pas de centre commercial, et que c’est l’apanage plutôt des privés. Cependant, l’Etat met en œuvre un programme de modernisation des marchés.

Le maire de Saly, Ousmane Guèye, disciple de la famille Kounta avait noté que seul un programme spécial en faveur de Ndiassane pouvait résoudre les questions récurrentes de manque d’infrastructures qui sont agitées à l’approche de chaque Gamou.

Le gouverneur a salué le bitumage du tronçon Mékhé-Ndankh (10km), qui avait été demandé lors du CRD de l’année dernière sur le Gamou de Ndiassane, Ndankh étant une localité chère à la communauté khadre.

Concernant le nettoiement, le gouverneur a invité le maire de Chérif Lô, la commune dont relève Ndiassane, à appuyer la Sonaged, en relation avec les jeunes de la localité, pour nettoyer la cité religieuse et mettre en place un dispositif de collecte quotidien des ordures, avant et au lendemain de l’évènement.

Un plan de circulation  et un plan d’occupation de l’espace seront concoctés, avec des espaces marchands et non-marchands, ainsi que des voies piétonnes,  pour alléger  les difficultés de mouvement à l’intérieur de Ndiassane pendant le Gamou.

L’enveloppe de 12 millions de FCFA en médicaments allouée lors du Gamou 2022, sera reconduite, en attendant de saisir la hiérarchie pour voir les possibilités de satisfaire aux demandes du comité de la voir portée à 17 millions, en raison du Gamouwate et de la nuit de Cheikh prévus à Ndiassane.

Des instructions ont été données pour une rationalisation du carburant et de la gestion des déplacements des ambulances.

D’autres questions liées à l’assainissement, à l’hydraulique et à l’électrification de certains villages environnants de Ndiassane sont encore en suspens. Le gouverneur a demandé au comité de dresser  une liste “sans doublons“ des 400 sites d’hébergement  identifiés par les organisateurs pour bénéficier de branchements provisoires d’électricité.

Le gouverneur a invité le comité d’organisation à veiller, grâce à des visites de terrain, au suivi des engagements pris et des instructions données,  en collaboration avec les services concernés.

Serigne Ahmed Kounta a, au nom de la famille maraboutique de Ndiassane, salué le déroulement de cette réunion de près de cinq heures d’horloge, se disant rassuré de la démarche inclusive du comité d’organisation du gamou du fief des Khadres. Une importante délégation, comptant en plus des membres de la famille Kounta, des habitants de villages environnants de Ndiassane, avait fait le déplacement, sous la conduite de Serigne Khalifa Kounta, porte-parole du nouveau khalife des Khadres.

Une réunion nationale sur le gamou de Ndiassane est prévue le 22 septembre au ministère de l’Intérieur, pour prendre en charge les questions qui n’ont pu être résolues au niveau régional, a dit M. Mbengue.

 

ADI/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / ”L’Afrique accueille, Dakar célèbre”, slogan des JOJ Dakar 2026

Dakar, 23 juil (APS) – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques de la Jeun…