Ndiassane, 4 oct (APS) – La cité religieuse de Ndiassane commence à refuser du monde, avec les nombreux fidèles qui y débarquent pour la célébration du baptême du prophète Mohamed (PSL) appelé “Nguente-li“, une semaine après le Gamou de Tivaouane.

Comme les années passées , des  disciples  venus de la Mauritanie, de la Guinée, du Mali, de la Gambie affluent à  Ndiassane pour assister au Gamou de la cité Kountiyou, qui sera le premier sous le khalifat de Cheikh Bou Sidy Moukhtar Kounta, devenu le responsable moral des Khadres depuis mai dernier.

Les rues de Ndiassane  grouillent de monde, et les maisons rivalisent d’ardeur pour accueillir les pèlerins.

Dans cette ambiance qui contraste totalement avec la quiétude habituelle connue à la cité des Kounta, les gendarmes veillent au grain pour gérer le trafic fortement bouleversé par des centaines de véhicules ; sans oublier les motos Jakarta qui circulent partout à Ndiassane.

En attendant la cérémonie officielle prévue à 17 heures, certains marchands étalent leurs  marchandises à même le sol, d’autres vendent à la criée.

 

Des troupeaux de moutons et de vaches sont aperçus dans certains détours de la localité. Une bonne partie de ce bétail devra être immolé pour les besoins de la restauration des visiteurs.

 

Certains services occupent les structures scolaires qui leur servent de quartier général. C’est le cas des gendarmes qui occupent le CEM et l’école primaire de Ndiassane, alors que les sapeurs pompiers ont installé leur poste de commandement à la case des tout-petits.

 

L’école franco-arabe abrite la cuisine aménagée par le mouvement Sant borom Ndiassane.

 

Le thème retenu cette année  est “La méthode d’éducation et d’orientation de Cheikh Bou Mohamed Kounta“. Le nouveau khalife, un ancien employé de l’ASECNA, présenté comme un “homme moderne, ouvert au monde“, a impulsé des “innovations“ dans l’organisation de cet évènement annuel, tout en restant dans l’orthodoxie, selon Hamza Kounta, responsable de la communication.

 

Dans cette optique, un espace a été aménagé pour l’accueil de la presse et des dispositions  particulières prises à l’esplanade de la grande mosquée de Ndiassane, qui abrite la cérémonie officielle.

Selon Hamza Kounta, les engagements pris par les différents chefs de service pour une bonne organisation de la manifestation, ont été respectés “à 90%“. Il a relevé “quelques couacs“ dans l’approvisionnement en eau, mais aussi pour ce qui concerne la voirie de Ndiassane.

Il a noté qu’un programme global prenant en compte les besoins de développement de la cité religieuse, a été soumis aux autorités.

 

Cheikh Bou Sidy Makhtar Kounta a succédé à Cheikh Bécaye Kounta, rappelé à Dieu au mois de mai dernier.

 

 

MKB/ADI

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITE-FORMATION / Clôture d’une compétition sur l’accès aux données du secteur extractif à l’UGB

Saint-Louis, 21 juil (APS) – Le club ”Ohada” de l’université Gaston Berger (UG…