Médina Baye, 5 oct (APS) – L’association Baye assistance médicale (BAM), l’un des maillons du dispositif sanitaire pour la prise en charge sanitaire du Gamou et du Gamouwaat de Medina Baye (Kaolack, centre), a pu consulter un total de 2 202 patients parmi les fidèles qui ont rallié la ville fondée par Cheikh Ibrahima Niass (1900-1975) pour cet évènement religieux qui commémore la naissance du prophète Mohamed (PSL), a-t-on appris d’un de ses responsables.

BAM est une association qui œuvre, depuis 20 ans pour la bonne couverture médicale du Mawlid international de Médina Baye, du Gamouwaat ainsi que plusieurs autres évènements religieux dans le Saloum et ailleurs.

“Notre structure vient en soutien au district sanitaire du quartier Kaznack pour la prise en charge des pèlerins. Pour cette année, on a consulté 2 202 pèlerins à qui nous avons aussi remis des médicaments gratuitement’’, a fait valoir Dr Mamba Guirassy Diop secrétaire exécutif de BAM.

Médecin au service d’urgences des étudiants du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Dr Diop est revenu sur les multiples pathologies détectées chez les patients.

“Pour l’édition 2023 du Gamou international de Médina Baye, BAM a décelé plusieurs pathologies dont les plus fréquentes sont celles respiratoires notamment la grippe qui constitue une épidémie au Sénégal’’, a-t-il dit.

Le secrétaire exécutif de BAM a aussi cité le “paludisme, l’hypertension artérielle, le diabète, le rhumatisme, des pathologies gastriques et d’autres interventions liées à la gynécologie’’.

“Le Gamou de Médina Baye est un évènement qui demande beaucoup de moyens. BAM est une association constituée de disciples de Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niass Baye, qui évoluent sur fonds propres pour accompagner leurs condisciples venant d’horizons divers’’, a expliqué Dr Mamba Guirassy Diop.

Estimant que sa structure vient en complément du dispositif sanitaire mis en place par les services de l’Etat, le responsable de Baye Assistance médicale, a invité les pouvoirs publics à “augmenter la dotation envers leur structure pour leur permettre d’améliorer davantage leur contribution’’.

 

‘’L’Etat fait beaucoup d’efforts par rapport aux médicaments et à la prise en charge des pèlerins. Il nous appuie dans notre mission d’alléger la souffrance des pèlerins. Mais nous plaidons pour plus d’appui, non seulement de la part de l’Etat, mais aussi des bonnes volontés’’, a soutenu Dr Mamba Guirassy Diop.

Cette célébration de la naissance puis du baptême du prophète Mohamed (PSL) a lieu sous l’égide de la ‘’Jamhiyatu Ansaru-Diin’’, une structure qui regroupe des disciples de Cheikh Ibrahima Niass et qui revendique plus de 500 millions de membres à travers le monde.

Des milliers de fidèles venus de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe, des Amériques et d’Asie prennent part à cette célébration, chaque année.

Des délégations officielles ont participé à l’événement.

La nuit de mercredi à jeudi a été rythmée de zikr, c’est-à-dire des chants religieux dédiés au prophète Mohamed animés par Mouhamadoul Amine Ibrahima, dit Baba Lamine Niass.

Cette nuit qui marque le huitième jour de la naissance du prophète de l’Islam a été précédée par une série de conférences sur la vie et l’œuvre du prophète de l’Islam.

ADE/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-JAPON-ARMEES / Deux navires de la Force maritime d’autodéfense Japonaise en escale à Dakar

Dakar, 21 juil (APS) – Un escadron d’entrainement de la Force maritime d’autod…