Matam, 10 sept (APS) – Les populations du “Dandé Mayo” nord, désignant les villages du département de Matam bordant le fleuve Sénégal, doivent bénéficier d’un “dispositif particulier” pouvant leur permettre de fixer les jeunes, plaide Abdoulaye Sy, un responsable de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) originaire de cette zone.

”Nous espérons que les choix qui seront opérés vont permettre de mettre en place un dispositif pour le Fouta en général et le Dandé Mayo en particulier afin de permettre de fixer les jeunes, à travers des projets porteurs”, a-t-il dit, dimanche, au cours d’une conférence de presse.

”Nous souhaitons aussi un dispositif pour les zones frontalières, surtout pour résorber le gap infrastructurel”, a indiqué M. Sy, par ailleurs directeur de l’administration générale et de l’équipement (DAGE) au ministère de la Justice.

Il a également préconisé la mise en place d’un dispositif devant permettre d’investir “davantage sur la jeunesse, notamment sur le sport, l’éducation, la culture avec des écoles d’excellence, des collèges et l’université [de Matam] qui se profile”.

Selon Abdoulaye Sy, un tel dispositif devrait permettre à la jeunesse de prendre “un élan de développement exceptionnel”.

Il a salué le choix porté sur Amadou Ba pour diriger la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité) lors de la présidentielle de février 2024, un choix selon lui “pertinent” et “fondé sur des critères objectifs”.

AT/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL--COLLECTIVITES-ENVIRONNEMENT / Touba se prépare à reboiser 80 000 plants sur 50 kilomètres (ministre)

Touba, 22 juil (APS) – La ville de Touba (centre) se prépare à reboiser près de 80 0…