Dakar, 9 mai (APS) – Mame Mbaye Niang, le ministre du Tourisme et des Loisirs, s’est réjoui, lundi, à Dakar, d’avoir obtenu de la justice sénégalaise la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à six mois de prison avec sursis pour diffamation et injures publiques.

‘’On se félicite de ce verdict qui nous donne encore raison. Il montre qu’Ousmane Sonko voulait seulement entacher mon honorabilité’’, a dit M. Niang lors d’une conférence de presse donnée après l’audience du procès en appel.

‘’Ousmane Sonko n’a jamais dit la vérité dans ce dossier’’, a-t-il ajouté.

Mame Mbaye Niang reproche à l’opposant et maire de Ziguinchor (sud) d’avoir dit qu’il a été épinglé dans un rapport de la haute administration sénégalaise pour sa mauvaise gestion d’un fonds de 29 milliards de francs CFA destinés à la création de milliers d’emplois.

M. Niang affirme qu’il tenait à ‘’laver son honneur’’ à la suite de cette accusation.

L’opposant ‘’ne peut fournir aucune preuve’’ de l’affirmation pour laquelle il était poursuivi en justice, a soutenu le ministre du Tourisme et des Loisirs, militant de premier plan du parti politique de Macky Sall.

M. Niang est d’avis qu’Ousmane Sonko ne pouvait avoir raison, dans la mesure où il n’a jamais été coordonnateur du Programme des domaines agricoles communautaires, auquel appartenaient les 29 milliards de francs CFA en question, encore moins son ordonnateur de dépenses.

Le procès ‘’n’a rien de politique’’, parce qu’il concerne deux citoyens dont l’un a été diffamé, a ajouté le ministre du Tourisme et des Loisirs, estimant qu’il appartenait à Ousmane Sonko d’‘’apporter les preuves de ses allégations’’.

Pierre-Olivier Sur, l’un des avocats de Mame Mbaye Niang, estime que la justice sénégalaise a tranché ‘’avec indépendance et mesure’’.

‘’En aucune façon, personne ne pourra dire que l’arrêt d’aujourd’hui est politique’’, a-t-il soutenu.

Sa condamnation est motivée dans la mesure où, depuis le verdict du jugement en première instance, Ousmane Sonko ne se présentait plus au tribunal, a fait valoir Me Sur.

M. Sonko, candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2024, va perdre son éligibilité si la décision rendue ce lundi par la cour d’appel de Dakar est confirmée en cassation, a déclaré Me Baboucar Cissé, l’un des avocats de la partie civile.

‘’La cour l’a condamné à six mois de prison avec sursis pour deux infractions et a confirmé les 200 millions francs CFA de dommages et intérêts qu’il doit payer au plaignant. Donc si cette décision est définitive, M. Ousmane Sonko va évidemment perdre son éligibilité’’, a dit Me Cissé à la presse, à sa sortie du palais de justice de Dakar.

La cour d’appel a par ailleurs confirmé la condamnation de l’opposant en première instance à verser des dommages et intérêts de 200 millions de francs CFA au plaignant.

Le tribunal a de même ordonné la publication du jugement dans les journaux Le Soleil, WalfQuotidien, Sud Quotidien et Le Quotidien.

‘’Ousmane Sonko et ses avocats ont six jours à compter de la notification de la décision pour se pourvoir en cassation. S’ils n’exercent pas cette voie de recours extraordinaire, la décision sera définitive et la conséquence du caractère définitif de cette décision sera son exclusion de la course pour la présidence de la République en 2024’’, a expliqué Me Baboucar Cissé.

Il s’est réjoui par ailleurs de ce verdict qui, à son avis, ‘’permettra à Mame Mbaye Niang d’utiliser la contrainte par corps au cas où Ousmane Sonko refuserait de payer les dommages et intérêts fixés par le juge’’.

‘’Je ne me présenterai plus devant cette justice pour répondre à quoi que ce soit’’

‘’La cour a fixé la contrainte par corps au maximum à deux années. Cela veut dire que si aujourd’hui M. Mame Mbaye Niang devrait exécuter cette décision et que M. Ousmane Sonko ne paie pas le montant des dommages et intérêts, le plaignant a la possibilité de l’envoyer en prison. La contrainte par corps est fixée par la cour au maximum à deux ans’’, a expliqué Me Cissé.

Contactés par l’APS, Mes Bamba Cissé et Cheikh Koureyssi Ba, deux des avocats d’Ousmane Sonko, ont dit qu’ils n’étaient pas disponibles pour commenter la condamnation de leur client.

L’audience de ce lundi s’est déroulée sans la présence de M. Sonko, qui a déclaré dimanche soir avoir pris la décision de ne plus coopérer avec la justice.

‘’J’ai même fait l’objet d’une agression dans l’enceinte du tribunal. C’est pourquoi j’ai pris la décision […] de ne plus collaborer avec cette justice’’, a soutenu M. Sonko dans une déclaration faite le même jour et publiée sur sa page Facebook.

Il a rappelé plusieurs incidents survenus au cours des audiences du procès en diffamation que lui a intenté le ministre Mame Mbaye Niang.

‘’Si l’Etat ne peut pas me garantir le minimum de sécurité, ce qui devait être ordinaire, je ne me présenterai plus devant cette justice pour répondre à quoi que ce soit’’, a insisté le chef de l’opposition et maire de Ziguinchor.

C’est une ‘’décision ferme’’, qu’il ‘’assume’’, a-t-il ajouté à quelques heures d’une audience du procès en appel l’opposant à Mame Mbaye Niang.

CS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Politique

Voir aussi...

SENEGAL-TURQUIE-COOPERATION / Bassirou Diomaye Faye a reçu en audience une ministre turque ”porteuse d’un message” d’Erdogan

Dakar, 12 juil (APS) – Le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a reçu,…