Kaolack, 15 sept (APS) – L’aménagement du territoire joue un “rôle déterminant” dans la maîtrise de l’information territoriale dans les communes sénégalaises, notamment dans les zones d’intervention du projet ‘’Seen Suuf’’-Appui à l’amélioration de la gestion du foncier au Sénégal, a déclaré le coordonnateur régional dudit projet à Kaffrine (centre).

‘’Il faut comprendre qu’un pays qui n’aménage pas son territoire aménage son échec. L’aménagement du territoire joue un rôle déterminant dans la maîtrise de l’information territoriale au niveau des communes et, de manière générale, au niveau du pays’’, a souligné Ousmane Diop, également ingénieur aménageur, urbaniste et spécialiste en décentralisation et développement local.

L’ingénieur en aménagement et développeur de territoires s’exprimait jeudi à Kaolack (centre), à l’occasion de la réception de deux stations GPS permanentes dans le cadre de la coopération entre l’ANAT et l’agence allemande de coopération internationale (GIZ).

‘’Actuellement, dans le cadre du projet +Seen Suuf+, avec l’Agence nationale d’aménagement du territoire (ANAT), on est en train de travailler sur la délimitation des communes qu’on peut matérialiser avec des bornes, ce qui n’est pas pratique. Mais, à travers ce système géodésique, on pourra avoir beaucoup plus de précision dans la délimitation de nos communes d’intervention, de manière consensuelle’’, a indiqué M. Diop.

La délimitation de la commune de Keur Mbouki a été menée sous l’égide de l’ANAT, a signalé Ousmane Diop. Le travail a été selon lui effectué avec des outils de dernière génération, qui n’ont rien à voir avec la géolocalisation avec des GPS de poche.

‘’Le GNSS (global navigation satellite systems) différentiel va permettre d’avoir beaucoup plus de précision, aussi bien au niveau de la délimitation des communes qu’au-delà, parce qu’on peut aller beaucoup plus loin en ayant des décrets avec des coordonnées XY, surtout dans le cadre de la création de nouvelles communes’’, a-t-il dit.

Ousmane Diop a ajouté que le projet ‘’Seen Suuf’’ accompagne des communes, pour qu’elles puissent disposer de délibérations.

‘’En amont même de la délimitation, en collaboration avec le service des cadastres, nous comptons délivrer des NICAD (Numéros d’identification cadastrale), parce qu’on a un géo-référencement des parcelles avant de passer à la délibération et à l’adoption de la parcelle dédiée’’, a expliqué M. Diop.

Ce matériel de haute technologie va permettre de contribuer à diminuer les conflits fonciers qui sont souvent notés dans une bonne partie des communes du Sénégal, a estimé le spécialiste en décentralisation et développement local.

 ADE/SKS/ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-FORMATION / UGB : remise de diplômes à la 7e promotion de médecine

Saint-Louis, 13 juil (APS) – L’Université Gaston Berger (UGB) a abrité, samedi, une …