Ziguinchor, 27 oct (APS) – Les Maisons de justice ont enregistré pas moins de 200 000 dossiers de procédures de médiation de justiciables et recouvré pas moins de trois milliards de francs CFA, a t-on appris du Directeur de la proximité et de la promotion de l’accès au droit au ministère de la Justice, Abdoulaye Ndiaye.

“Les Maisons de justice sont un mécanisme qui a été mis en place par le gouvernement du Sénégal et qui a pour objectif principal d’aider à résoudre les conflits des couches vulnérables au niveau des quartiers et des zones les plus reculées dans une procédure gratuite. Le dispositif créé depuis 2004 a connu pas moins de 200.000 dossiers et recouvré pas moins de trois milliards de francs CFA”, a déclaré M. Ndiaye.

Il s’exprimait jeudi en marge d’un atelier de renforcement des capacités du personnel des Maisons de justice de Ziguinchor, Kaolack et Tambacounda.

“Les Maisons de justice aident à accéder aux extraits et cassiers judiciaires, à rédiger des plaintes ou des documents qui sont au niveau des juridictions et aident les populations à faire des économies très importantes”, a-t-il ajouté, relevant que “les populations sont aujourd’hui très satisfaites du fonctionnement des Maisons de justice qui leur facilitent la méditation-conciliation”.

Une quinzaine de maires du Sénégal demandent l’ouverture de Maisons de justice dans leurs collectivités, a t-il indiqué.

“Aujourd’hui, le ministère de la justice reçoit de nombreuses demandes des collectivités territoriales pour l’ouverture de maisons de justice dans les communautés,  pour pouvoir prendre en charge un certain type de conflits pour désengorger les juridictions”, a t-il dit.

Le magistrat Abdoulaye Ndiaye a indiqué que cette session de formation de deux jours axée sur le fonctionnement du dispositif de justice de proximité a regroupé une cinquantaine de coordinateurs et de médiateurs des Maisons de justice des régions de Ziguinchor, Kaolack et Tambacounda.

“Cette activité a pour objectif de rappeler aux participants les règles qui régissent aujourd’hui le fonctionnement des Maisons de justice”, a-t-il expliqué.

“Elle a été également pour nous une occasion de recueillir un maximum d’informations sur le fonctionnement de notre dispositif en vue de son amélioration”, a ajouté le magistrat.

À Ziguinchor, le médiateur de la Maison de justice peut traiter durant l’année plus de 1000 procédures, ”avec un taux de réussite assez élevé”, a souligné le procureur du tribunal de grande instance de Ziguinchor, Papa Ismaïla Diallo.

“Ces Maisons de justice sont utiles pour rapprocher la justice et les justiciables et surtout pour désengorger les juridictions”, a t-il salué.

MNF/AB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL--COLLECTIVITES-ENVIRONNEMENT / Touba se prépare à reboiser 80 000 plants sur 50 kilomètres (ministre)

Touba, 22 juil (APS) – La ville de Touba (centre) se prépare à reboiser près de 80 0…