Dakar, 2 août (APS) – Le président de la République du Sénégal, Macky Sall et son homologue de la Gambie, Adama Barrow ont exprimé leur ”vive préoccupation” face à l’aggravation persistante de la dégradation des ressources forestières et fauniques dans les deux pays.

‘’Les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur vive préoccupation face à l’aggravation persistante de la dégradation des ressources forestières et fauniques dans les deux pays, due notamment à l’exploitation forestière illégale, au braconnage et au trafic illicite de bois, qui ont un impact négatif sur les conditions de vie des populations’’, rapporte le communiqué conjoint de la 3e session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien à Banjul.

Il signale que les deux chefs d’Etat ont de nouveau appelé les ‘’deux gouvernements à mettre en œuvre, de manière concertée et sans délai l’accord sur la gestion des ressources forestières et fauniques’’.

Le chef de l’Etat sénégalais avait appelé, mardi, à une intensification de la lutte contre la coupe et le trafic illicites de bois, estimant que ce fléau mettait en péril les conditions de vie des populations sénégalaise et gambienne.

‘’Il nous faut poursuivre sans cesse la lutte contre ce fléau. Si nous baissons les bras, les dommages seront irréparables. C’est toute notre biodiversité qui va disparaitre. A la pace de la forêt, nous aurons le désert’’, avait averti Macky Sall.

‘’Je redis fermement aux trafiquants et à leurs complices que nous ne leur laisserons aucun répit. Nous continuerons de mobiliser tous les moyens nécessaires pour mettre fin à leur pratique criminelle’’, avait-t-il déclaré.

Il avait insisté sur le fait que la particularité des relations entre Banjul et Dakar exigeait une concertation permanente des deux gouvernements sur le sujet, au-delà des Conseil présidentiels qui offrent des occasions ponctuelles de faire le point sur la coopération et tracer la voie future.

‘’Nos ministres doivent continuer à se concerter et agir au quotidien sans trop s’encombrer de formalisme protocolaire. C’est l’esprit même de la Sénégambie qui le commande. C’est la meilleure façon de construire l’avenir commun que nous voulons pour les générations actuelles et futures de la grande famille sénégambienne’’, avait encore dit le président Macky Sall.

Les présidents Sall et Barrow ont, dans le domaine de la gestion des frontières, ‘’accueilli avec satisfaction le rapport de la Commission mixte sénégalo-gambienne de gestion des frontières, qui s’est réunie à Banjul, les 25 et 26 juillet 2023’’, souligne le communiqué.

La Commission a invité les deux gouvernements à une étroite collaboration sur les questions d’intérêt commun tout en mettant en œuvre les recommandations relatives à la feuille de route.

FD/AKS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-EQUIPEMENT / District sanitaire de Bignona: le médecin chef sollicite l’acquisition d’une radiographie numérique

Bignona, 25 juil, (APS)- Le médecin chef du district sanitaire de Bignona, Dr Mamadou Lami…