Dakar, 18 nov (APS)-Le gouvernement vise à juguler, “dans les meilleurs délais et de la meilleure manière possible’’, les effets néfastes du coût élevé de la vie par le parachèvement des chantiers en cours et la création de revenus et d’emplois décents,  a déclaré le ministre des Finances et du Budget Mouhamadou Moustapha Ba.

M. Ba a fait part de cette ambition du gouvernement dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances initiale de l’année 2024 estimé à 7003,6 milliards de FCFA.

“Dans les meilleurs délais et de la meilleure manière possible, nous allons juguler les effets néfastes du coût élevé de la vie’’, a notamment dit M. Ba cité dans le document d’examen du projet de loi de finances initiale de l’année 2024.

Le ministre des Finances et du Budget mise notamment sur le “parachèvement des chantiers en cours, la création de revenus et d’emplois décents et la création de conditions d’une dynamisation des activités de production’’.

‘’Le projet de budget, bâti de manière prudente et orthodoxe, s’attache prioritairement à trouver des solutions concrètes sur mesure, de nature à entraîner des répercussions sur le quotidien des citoyens et à relever les défis induits par les tensions géopolitiques à l’échelle mondiale pour une relance économique’’, a expliqué M. Ba.

Devant les parlementaires il a estimé l’importance d’orienter le budget “essentiellement vers la satisfaction des priorités, le maintien des actions de protection sociale et de soutien aux ménages pour faire face au renchérissement des prix’’.

Il a aussi promis la poursuite des “mesures de relance de l’activité économique avec l’accélération des programmes d’investissement (infrastructures, assainissement et santé), la consolidation des marqueurs sociaux (bourses familiales, PROMOVILLES, PUDC, PUMA, etc.) et le renforcement de la sécurité’’.

“Les stratégies de rationalisation des dépenses de consommation publique seront poursuivies afin d’accroître les marges de manœuvre budgétaire de l’État (…)’’, a assuré le ministre des Finances et du Budget.

Mouhamadou Moustapha Ba a aussi annoncé la “poursuite des investissements dans le secteur de la santé, le renforcement du secteur agricole, le soutien aux ménages les plus vulnérables, le renforcement des projets d’infrastructures’’ entre autres projets.

Il a cité en guise d’exemple l’extension de l’exploitation du Train express régional à l’aéroport international Blaise Diagne et le démarrage du BRT (Bus Rapid Transit) qui “constitueront des axes majeurs dans la prochaine loi de finances’’.

CS/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-BASKET / Coupe du maire de Dakar : le DUC s’adjuge le trophée pour la deuxième année consécutive

Dakar, 20 juil (APS) – L’équipe du Dakar université club (DUC) a remporté, samedi, p…