Dakar, 3 juil (APS) – Les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) ont principalement mis l’accent sur les 100 premiers jours du nouveau régime ainsi que sur le déroulement des épreuves du premier tour du baccalauréat général sur toute l’étendue du territoire national.

Entré en service le 2 avril dernier, le régime actuel a franchi mardi le cap de ses 100 jours au pouvoir, rapporte L’As. ‘’En trois mois d’exercice, le duo avance comme des siamois. Toutefois, il faut relever la prééminence du Premier ministre Ousmane Sonko sur certains dossiers pendant que le chef de l’Etat semble se satisfaire de ses prérogatives régaliennes’’, écrit le journal. ‘’Cent jours du nouveau régime : Diomaye sous le manteau de Sonko’’, affiche le journal en manchette.

‘’Diomaye-Sonko, état d’éclipse’’, relève pour sa part L’Observateur. ‘’L’actuel Premier ministre a été un opposant virulent, à la limite agressif. Aujourd’hui au pouvoir, Ousmane Sonko ne s’est pas encore départi de son ton guerrier et de sa tendance à occuper le devant de la scène. Mais ce faisant, il éclipse le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, qui fait pâle figure à ses côtés’’, écrit L’Obs.  

‘’ La gouvernance de Diomaye-Sonko : 100 jours de heurts’’, titre Bes Bi, notant que ”le régime de Diomaye-Sonko  a bouclé  100 jours symboliques”. ‘’ Cent jours souvent conflictuels avec différents acteurs et segments de la société’’, note la publication. Il indique que le nouveau régime, ”piégé par les nombreuses promesses, l’immense espoir, un temps qui fuit, a gouverné par la menace”.

”Le Premier ministre est au front. Sur tous les fronts, presse, magistrats, Assemblées nationale entre autres’’, mentionne le journal.

Les quotidiens se sont également intéressés au déroulement des épreuves du Baccalauréat 2024 sur toute l’étendue du territoire national.

‘’Baccalauréat 2024 : démarrage des épreuves sans grand couac’’, titre Sud Quotidien. Le journal explique que c’est l’assurance donnée mardi par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Abdourahmane Diouf.

‘’Au terme d’une tournée effectuée dans quatre centres d’examen de Dakar, informe le journal, il a souligné que les épreuves du premier tour du Baccalauréat général  se sont déroulées normalement sur toute l’étendue du pays.’’ Le quotidien souligne qu’il ‘’a également fait savoir que les candidats qui n’ont pas pu faire le bac à cause des problèmes d’état civil, pourront effectuer la session  de rattrapage en octobre prochain’’.

”Déroulement du baccalauréat général :  le ministre Abdourahmane Diouf affiche sa satisfaction”, titre Le Soleil.

Le quotidien national souligne qu’en tournée mardi dans quelques centres d’examen de Dakar, il ”s’est dit satisfait du processus avant d’annoncer des modifications majeures par rapport à la session de remplacement qui aura lieu au mois d’octobre”.

”Sur les 159.487 candidats en lice, 98% ont répondu présents, selon le  ministre Abdourahmane Diouf qui veut un taux de réussite supérieur à 50%”, relève WalfQuotidien, ajoutant qu’il ”table sur 90 mille admis’’.

L’Info indique qu’‘’un taux de présence de 98%’’ a été enregistré au baccalauréat 2024, mardi au premier jour du baccalauréat.  ‘’Un démarrage sous de bons auspices”, fait observer le journal en citant le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Abdourahmane Diouf’’.   

Le même journal annonce par ailleurs que ‘’64 candidats au baccalauréat ont été exclus à Kaolack,  pour avoir bravé l’interdiction de port de téléphone, par le président du Jury 1506 du centre du nouveau lycée de Kaolack, Amath Ndiaye’’.

‘’64 candidats exclus pour port de portable’’, affiche à son tour Libération.

AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION / Kédougou : l’IEF de Saraya récompense ses meilleurs élèves

Kédougou, 14 juil (APS) – L’Inspection de l’éducation et de la formation de Saraya a…