Dakar, 23 août (APS) – Les quotidiens se sont surtout intéressés aux infrastructures publiques et aux réponses de certains membres du gouvernement aux tribunes publiées par l’économiste Felwine Sarr et plusieurs personnalités sénégalaises et étrangères.

Le Bus Rapid Transit (BRT), une infrastructure de transport de masse en construction dans la région de Dakar, va disposer dans un premier temps d’une flotte de 121 bus pouvant transporter chacun 150 passagers, annoncent Sud Quotidien et d’autres journaux.

L’exploitation commerciale du BRT va générer un millier d’emplois, et cette infrastructure va transporter en moyenne 300.000 passagers par jour, ajoute Sud Quotidien à la suite des tests effectués au cours de cette semaine.

Il rappelle, sur la base d’une promesse des autorités du pays, que le BRT sera mis en service à la fin de cette année.

‘’Nous avons un sentiment de bonheur et de fierté. C’est une belle réalisation. Elle impactera la mobilité à Dakar, où nous sommes confrontés à des embouteillages monstres aux heures de pointe. Nous remercions le président de la République pour cette réponse pertinente qu’est le BRT’’, rapporte Le Soleil en citant le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall.

Selon L’As, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) aurait pris une société britannique en flagrant délit d’exploitation d’un réseau de télécommunication sans autorisation.

Le directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall, a ordonné à la société en question de procéder au ‘’démantèlement’’ de ses équipements installés à Diamniadio (ouest), dans un délai de quinze jours, annonce le journal.

‘’Sabotage’’

Kritik’ signale ‘’un manque criant de manutentionnaires et d’agents d’assistance’’ à l’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD), qu’il décrit comme ‘’un hub sous-régional en train de piquer du nez’’.

La société chargée de l’exploitation de l’AIBD ‘’n’entretient, ni ne renouvelle les infrastructures qui sont en fin de vie’’, lit-on dans le journal.

Le Quotidien signale des actes de ‘’sabotage’’ commis sur des ouvrages d’évacuation des eaux de pluie à Touba (centre). ‘’Pour l’ONAS (l’Office national de l’assainissement du Sénégal), qui se démène pour réduire les risques d’inondation, avec des investissements d’une cinquantaine de milliards de francs CFA fournis par l’État, le but inavoué de ces actes ignobles est de provoquer des inondations et, par ricochet, la colère d’éventuelles victimes’’, poursuit Le Quotidien.

‘’Pour désenclaver les régions à fort potentiel économique, le Sénégal a mis en place, depuis janvier 2022, un plan spécial de désenclavement portant sur plus de 2.500 kilomètres […] Sans tambour ni trompette, le plan spécial de désenclavement suit son cours’’, observe Libération.

L’As affirme que ‘’le palais [de la République] gronde’’. Il relaye les réponses servies par les ministres Yoro Dia et Abdou Karim Fofana à l’économiste et écrivain Felwine Sarr et aux auteurs d’une tribune demandant à Macky Sall de faire libérer Ousmane Sonko.

Le même journal ajoute : ‘’Yoro Dia a porté la réplique à Felwine Sarr, auteur d’un pamphlet publié lundi dernier, dans lequel il accuse Macky Sall d’avoir porté un grand coup à la démocratie sénégalaise. Le problème dans son texte, objecte le porte-parole de la présidence de la République, est que l’intellectuel défend une idéologie politique en avançant masqué.’’

‘’La réponse du gouvernement ne s’est pas fait attendre […] Le ministre du Commerce […] prend la défense du régime pour recadrer sévèrement les signataires’’ de la tribune demandant à Macky Sall de faire libérer Ousmane Sonko, rapporte Source A.

Des dattes étiquetées ‘’Don du marabout’’

‘’Les autorités se retrouvent sous le viseur d’une centaine d’intellectuels qui demandent la libération d’Ousmane Sonko. Cette sortie montre que ce pays est désormais divisé en proportions électoralistes’’, commente Le Quotidien.

Il signale, en parlant des auteurs de la tribune favorable à M. Sonko, que ‘’ce sont les mêmes qui exigent l’indépendance des juges qui suggèrent des arrangements avec le pouvoir judiciaire’’.

L’info évoque ‘’la riposte musclée’’ des ministres Yoro Dia et Abdou Karim Fofana.

Certains auteurs du texte doivent se rappeler que ‘’la séparation des pouvoirs […] reste un principe intangible de notre République’’, argue M. Fofana.

Selon plusieurs journaux, le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, aurait offert de l’eau minérale et des dattes à l’opposant Ousmane Sonko, afin qu’il mette fin à sa grève de la faim.

Selon L’Observateur, le don aurait été fait lors d’une visite rendue au guide religieux par des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, dont les anciens ministres Aïda Mbodj et Habib Sy.

‘’Serigne Mountakha Mbacké a chargé les leaders de Yewwi Askan Wi de dire à Ousmane Sonko de mettre fin à sa diète’’, rapporte Bés Bi Le Jour.

‘’Que les autorités nous facilitent l’accès à Ousmane Sonko, pour que nous puissions lui transmettre le message du khalife’’, note le même journal en citant Habib Sy.

‘’Le leader de Pastef va-t-il honorer le patriarche de Darou Miname ? Les leaders [de Yewwi Askan Wi] parviendront-ils à délivrer le message et la commission du khalife au prisonnier Ousmane Sonko ?’’ se demande Tribune.

Sous les coups de crayon du dessinateur de Tribune, la boîte de dattes porte l’étiquette ‘’Don du marabout’’.

ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-FORMATION / UGB : remise de diplômes à la 7e promotion de médecine

Saint-Louis, 13 juil (APS) – L’Université Gaston Berger (UGB) a abrité, samedi, une …