Dakar, 20 sept (APS) – La Cour des comptes du Sénégal, dans le cadre d’un jumelage noué depuis trois ans avec son homologue française, a réussi à renforcer les capacités techniques et professionnelles de ses agents en vue d’améliorer la transparence et la reddition des comptes, a appris l’APS de la juridiction sénégalaise.

La cérémonie de clôture de ce jumelage financé par l’Union européenne et noué le 11 novembre 2021, s’est tenue mercredi, en présence d’experts et de magistrats des cours des comptes des deux pays.

‘’La Cour des comptes a inscrit depuis bientôt une quinzaine d’années la planification stratégique dans le management de l’institution’’, a rappelé le président de la chambre des entreprises publiques de la Cour des comptes sénégalaise, Abdoul Majib Guèye.

 

Présidant la cérémonie de clôture, il a exprimé sa ‘’satisfaction’’ pour la ‘’qualité de la coopération’’ entre les deux institutions.

Il a expliqué que c’est dans cette optique que le plan stratégique 2020-2024 a été élaboré comme cadre de référence, pour la mise en œuvre des activités de l’institution, afin de ‘’relever’’ les défis ‘’stratégiques’’ à l’horizon 2024.

‘’Pour atteindre ces objectifs, la cour a choisi, avec l’appui de l’Union européenne, d’être jumelée à la Cour des comptes de France, qui constitue une référence dans le domaine du contrôle externe des finances publiques’’, a souligné M. Guèye.

Il a ajouté que le jumelage participe à la mise en œuvre du plan stratégique et prend en charge des activités fondamentales portant sur la formation, la production et la communication.

Intense activité de coopération et d’échange d’expériences

‘’Au cours de ces trois années de mise en œuvre, ce programme a permis de soutenir une intense activité de coopération et d’échange d’expériences entre les deux institutions homologues’’, a quant à lui signalé Amaury Hoste, chef de la coopération de l’Union européenne.

Il a souligné que 90 magistrats et membres du personnel de la Cour des comptes sénégalaise ont pu profiter d’un accompagnement, à travers de nombreuses réunions et missions.

Selon lui, ce programme au cours duquel 212 journées d’expertise ont été mises en œuvre peut être considéré comme un ”succès” pour les deux institutions ainsi que pour l’Union européenne.

‘’Ce jumelage a également été associé à la production du rapport tant attendu de contrôle sur la gestion du fonds Force Covid’’, a-t-il déclaré.

‘’Acte majeur de transparence et de reddition des comptes’’

‘’La publication de ce rapport a constitué un acte majeur de transparence et de reddition des comptes qui a suscité un important débat public au Sénégal et marqué un moment fort dans la gouvernance publique ’’, a souligné M. Hoste.

Il a indiqué cependant que les ‘’attentes’’ des citoyens et des partenaires sont encore ‘’fortes’’ pour les suites administratives et judiciaires qui doivent être données aux conclusions de ce rapport sur la gestion du fonds Force-Covid.

‘’Ce jumelage a aussi été une aventure humaine, et tout au long des trois années, il a été marqué par la confiance mutuelle, le sérieux des échanges et la rigueur des analyses’’, a déclaré le chef de projet de la Cour des comptes française, Dominique Pannier.

Il a signalé que la Cour des comptes française fait appel, tous les cinq ans, à une Cour étrangère pour effectuer une revue par les pairs et un examen approfondi de ses pratiques et procédures au regard des normes professionnelles. Il a précisé que les recommandations qui sont formulées dans ce cadre ont toujours été considérées avec intérêt.

‘’Mon souhait est que dans quelques années, votre Cour des comptes vienne réaliser cette revue par les pairs à la Cour des comptes française’’, a lancé Dominique Pannier.

MFD/ASG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-SPORTS / Jeux olympiques de Paris : une prime de 11 millions accordée à chaque athlète

Dakar, 12 juil (APS) – L’Etat du Sénégal a octroyé une prime spéciale de onze millio…